Rhinomyrmex klaesii, Forel,

Forel, A., 1886, Études myrmécologiques en 1886., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 30, pp. 131-215: 63

publication ID

3923

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:33E1E81D-6489-4D52-828D-DCA172BC7D97

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/F9B9D82A-2512-8549-C1AE-D596BD6FBFEC

treatment provided by

Christiana

scientific name

Rhinomyrmex klaesii
status

n. sp.

Esp. R. Klaesii  HNS  n. sp.

[[ worker ]] (minor?) Long. 5,3 min. Stature et aspect general des Camp. Lubbocki Forel et Feae Emery. La tete est un peu plus etroiteque chez le C. Lubbocki, mais surtout beaucoup plus retrecie derriere. Les yeux sont situes presque au milieu des cotes de la tete (sans les mandibules); ces cotes sont fort convexes en arriere. C'est a la hauteur des yeux que la tete est le plus large. Antennes longues de 3,8 a 3,9 mill., tibias posterieurs de 1,6 mill.

Mandibules etroites, a bord externe mediocrement courbe, a ponctuation eparse distincte, tres finement ridees et luisantes entre les points. Aire frontale assez grande, occupant plus du tiers du bord posterieur de l'epistome. Thorax assez fortement voute. Pronotum un peu aplati et un peu borde devant (moins que chez le C. Dewitzii  HNS  ). Face basale du metanotum plus longue que la face declive et concave longitudinalement. Sa concavite est bien plus faible que celle du C. Dewitzii  HNS  et meme que celle du C. Lubbocki  HNS  , mais plus forte que celle du C. Feae  HNS  . Elle est environ comme celle du C. Valdeziae  HNS  , mais occupe le milieu de la face basale (chez le C. Valdeziae  HNS  elle est plutot devant). Ecaille epaisse, assez basse, biconvexe en haut, mais aplatie devant et surtout derriere vers le bas. Tibias et scapes arrondis.

Tres luisant. Assez grossierement (relativement aux Camponotus  HNS  ) mais superficiellement ride. Les rides sont plus ou moins transversales ou irregulieres, longitudinales sur les cotes du thorax. Abdomen finement ride en travers. Devant de la tete plutot reticule. Espace entre les yeux et les aretes frontales assez grossierement, mais superficiellement reticule-ponctue et demi mat. Pilosite dressee d'un blanc jaunatre, tres eparse un peu partout, nulle sur les tibias et sur les scapes, sauf deux ou trois poils au bout de ces derniers. Pubescence couchee jaunatre courte et eparse, un peu plus longue et plus abondante sur l'abdomen. Sur les tibias et les scapes elle est aussi un peu plus abondante et tres faiblement soulevee.

Noir. Cuisses, tibias, palpes et extremite du dernier article des antennes roussatres ou d'un roux jaunatre. Tarses brunatres. Bas des hanches et une grosse tache transversale ovale sur le dos de chacun des deux premiers segments abdominaux d'un jaune roussatre. Bord posterieur des segments abdominaux jaunatre.

Sumatra. Recolte par le Dr Klaesi (Collection Autrau).