Lasius carniolicus,

Forel, A., 1886, Études myrmécologiques en 1886., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 30, pp. 131-215: 76-78

publication ID

3923

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:33E1E81D-6489-4D52-828D-DCA172BC7D97

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/DC21592A-14DD-5B7C-635A-CA8A5690B32B

treatment provided by

Christiana

scientific name

Lasius carniolicus
status

 

Esp. L. carniolicus Mayr  HNS  .

[[ worker ]] (encore inedite). Long. 3 a 3,6 mill. Stature, couleur et aspect general du Las. flavus  HNS  , ce qui fait qu'au premier coup d' oe il on le prend pour cette espece. Mais la tete est cordiforme, retrecis derriere et surtout devant, avec les cotes tres convexes, comme chez le L. fuliginosus  HNS  ; la convexite est moins reguliere, mais a peine moins forte que chez cette espece. La tete est aussi plus profondement echancree derriere que chez les L. flavus  HNS  , umbratus  HNS  , etc., chez lesquels ses cotes sont subrectilignes. Les mandibules, relativement proeminentes par suite du rapprochement de leurs bases sont grandes et ont 8 dents. Epistome fortement carene. Trois ocelles tres distincts. Les yeux sont fort poilus et situes plus en arriere que chez les L. flavus  HNS  , umbratus  HNS  , etc, (pres du tiers posterieur de la tete). Metanotum allonge. Sa face basale est longue comme plus de la moitie de la face declive (beaucoup plus courte, comme a peine 1 / 3 de la face declive chez les L. flavus  HNS  , umbratus  HNS  , etc.), et passe a cette derniere par une courbe tres arrondie (presque angulaire chez les especes precitees). Ecaille basse, haute comme moins de la moitie de la face anterieure de l'abdomen, epaisse, peu ramincie au sommet qui est obtus, entier et retreci. Pilosite dressee courte et mediocrement abondante, a peu pres comme - chez le L. mixtus  HNS  , mais sur l'abdomen les poils sont obliques, diriges en arriere. Les tibias et les scapes n'ont que ca et la quelques poils dresses. Pubescence couchee plus courte et par suite moins dense que chez les L. flavus  HNS  , umbratus  HNS  , etc Sculpture ponctuee comme chez le L. flavus  HNS  . Jaune, avec la tete, les mandibules et les antennes d'un jaune rougeatre.

[[ queen ]]. Tout a fait semblable a l'exemplaire typique decrit par Mayr (Europ. formic p. 51), mais ca et la quelques poils dresses sur les tibias et couleur bien plus foncee: brune avec le dessous du corps, le devant de la tete et le pedicule plus clairs, les pattes et les antennes d'un jaune brunatre ou rougeatre. La pubescence des tibias et des scapes est un peu soulevee, oblique. Ailes enfumees de brun noiratre a leur moitie basale. Long. 3,8 a 4 mill. Etroite. Tete large d'environ 3 / 5 mill. Thorax d'environ 1 / 2 mill. Abdomen d'environ 3 / 4 mill. Longueur d'une aile superieure plus de 5 mill.

[[ male ]] (encore inedit). Long. 3,2 a 3,8 mill. Etroit et grele. Tete arrondie, fortement retrecie en avant et en arriere des yeux (aussi fortement que chez le L. fuliginosus  HNS  en avant, plus fortement en arriere). Yeux tres poilus. Mandibules assez allongees, a bord terminal court, termine par une dent pointue, irregulierement et tres faiblement denticule en arriere. Moitie posterieure du sillon frontal profondement imprimee. Le mesonotum est etroit, relativement has, et ne surplombe pas le pronotum comme chez les autres especes. Metanotum plus allonge et en talus moins abrupt que chez les autres especes. Tout le thorax est plus etroit et plus allonge que chez les autres especes. Ecaille basse, etroite et epaisse, obtuse et droite a son bord superieur; vue de cote elle est triangulaire. Tete aussi large que le thorax. Tibias et scapes sans poils dresses. Noir; pattes et antennes d'un brun fonce, avec les tarses, les funicules, les articulations, les valvules genitales et le bord terminal des mandibules d'un brun clair. Ailes superieures longues de 4, 7 mill., enfumees aux deux tiers de brun noiratre, a partir de leur base.

Cette interessante espece, jusqu'ici presque douteuse, caracterisee encore plus que le L. fuliginosus  HNS  par la petitesse relative de la [[ queen ]], et basee sur une seule femelle sans ailes recoltee a Laibach en Carniole par M. F. Schmidt a ete retrouvee a Dieulefit, Dep. de la Drome (midi de la France), le 21 octobre 1886 par mon beaufrere M. le Dr Ed. Bugnion, professeur a Lausanne. Elle parait donc habiter les environs du 45 me degre de latitude. La fourmiliere etait a environ 700 metres d'elevation, sous une pierre, et renfermait un grand nombre de [[ male ]] et de [[ worker ]] ailes. La petitesse des [[ queen ]] engagea M. Bugnion a en faire recolte. Je suis persuade que cette espece n'est pas si rare que son histoire ne tend a le faire admettre. Seulement lorsqu'on la trouve a l'etat de nature, on doit regulierement la confondre avec le Las flavus  HNS  qui, on le sait, fourmille partout. Il faut la presence des ailes pour qu'on soit rendu attentif a quelque chose de particulier, et encore faut-il regarder de pres pour distinguer la [[ queen ]] du [[ male ]], de sorte qu'un examen superficiel pourrait faire croire a une fourmiliere de L. flavus  HNS  n'ayant que des [[ male ]]. Cependant le Las. flavus  HNS  s'accouple au mois d'aout et des lors on ne trouve plus guere d'ailes dans les fourmilieres. Et tous les sexes'des autres Lasius  HNS  jaunes sont de taille beaucoup plus grande. Si l'on tient compte de ces faits on reussira a trouver le L. carniolicus  HNS  en cherchant au mois d'octobre.

A la loupe, un examen soigneux demontre que le L. carniolicus  HNS  s eloigne considerablement des autres Lasius  HNS  jaunes et tient a certains egards le milieu entre le L. umbratus  HNS  et le L. fuliginosus  HNS  , tout en differant beaucoup de ces deux especes.

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Hymenoptera

Family

Formicidae

Genus

Lasius