Soulamea dagostinii Jaffré & Fambart, Jaffre & Fambart, 2002

Jaffré, Tanguy & Fambart, Jacqueline, 2002, Quatre nouvelles espèces de Soulamea (Simaroubaceae) de Nouvelle-Calédonie, Adansonia (3) 24 (2), pp. 159-168: 160-162

publication ID

http://doi.org/10.5281/zenodo.5180540

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/A77F024D-FFCB-8305-FD06-FF32FF4AFD5B

treatment provided by

Carolina

scientific name

Soulamea dagostinii Jaffré & Fambart
status

sp. nov.

Soulamea dagostinii Jaffré & Fambart   , sp. nov.

Arbuscula pauciramosa   1-4 m alta. Folia simplicia; lamina 3-15 cm longa, 1-4 cm lata; supra glabra subtus sparse pilosa. Inflorescentiae pluriflorae, folia breviores. Flores rubrae. A Soulamea pancheri   , lamina revoluta, tantum nerviis primariis puberula, foliis brevioribus, inflorescentiis folia brevioribus, floribus rubris differt   .

TYPUS. — Jaffré 2736, Paéoua, forêt basse, 1100 m, fl. Ƌ, 16 oct. 1986 (holo-, P!; iso-, NOU!, P!)   .

Arbuste haut de 1-4 m, peu ramifié; rameaux pubescents aux extrémités de couleur fauve à noirâtre. Feuilles simples en pseudo-verticille à l’extrémité des rameaux; pétiole bien individualisé, de 2-4 cm, muni de poils épars de couleur fauve; limbe de 3-15 × 1-4 cm, étroitement oblong à bord peu à fortement révoluté, arrondi ou en coin à la base, coriace, totalement glabre au-dessus et indument de poils épars en dessous; marge entière, épaisse, portant quelques poils plus nombreux vers l’apex. Nervure médiane très proéminente et densément velue à la face inférieure, 7-16 paires de nervures secondaires, imprimées à la face supérieure et non à finement saillantes à la face inférieure; réseau de nervures tertiaires peu visible, hormis à la face inférieure des jeunes feuilles.

Inflorescences de 3-8 cm de long, plus courtes que les feuilles. Fleurs petites, rouges, tri- ou tétramères, d’env. 3 mm, portées par un pédicelle long de 2-5 mm; sépales libres, triangulaires, de 1,5-2 × 0,7-1 mm, velus surtout à la base et ciliés à la marge; pétales libres, oblongs et récurvés, de 2 × 0,3-1 mm, à pubescence plus dense à la base. Fleurs Ƌ à 6 ou 8 étamines (plus rarement 5 ou 7); filets longs de 0,8-0,9 mm et anthères de 0,8 mm. Fleurs ♀ à 6-8 staminodes.

Fruits glabres ou à poils épars, de 1,2-2 × 1,2- 1,8 cm; pédoncule long de 0,2-0,5 cm; graine de 8-10 × 4-5 mm. — Fig. 1 View Fig A-J.

La période de floraison se situe entre les mois de juillet et d’octobre. Cette espèce endémique croît en lisière et au sein de la forêt dense humide d’altitude au-dessus de 1000 m. Elle se différencie du Soulamea pancheri   par ses feuilles révolutées avec une pubescence limitée aux nervures primaires, par une inflorescence plus courte et par la couleur rouge des corolles.

Cette espèce est dédiée à Gilles DAGOSTINI, botaniste à l’I.R.D. de Nouméa, Nouvelle- Calédonie.

PARATYPES. — NOUVELLE- CALÉDONIE: Jaffré 1345, Mt. Boulinda , lisière de forêt dense humide, 1100 m, fl. Ƌ, 8 juil. 1975 ( NOU!, P!); Jaffré 2737, Mt. Paéoua , lisière de forêt, 1050 m, fl. Ƌ, 16 oct. 1986 ( NOU!, P!); Jaffré 2738, Mt. Paéoua , 1120 m, fr., 16 oct. 1986 ( NOU!, P!); MacKee 22250, Mt. Paéoua , forêt humide sur pente raide rocheuse, 1000-1400 m, fr., 9 juil. 1970 ( NOU!, P!); MacKee 27070, Mt. Boulinda, forêt humide sur pente rocheuse serpentineuse, 1200 m, fr., 31 juil. 1973 ( P!)   ; McPherson 4141, Mt. Boulinda, 1100 m, fr., 30 août 1981 ( MO!, NOU!, P!); Schmid 5317, Mt. Boulinda, lisière forêt à mousse sur péridotite, 1150 m, 9 juil. 1975 ( NOU!, P!)   .

A

Harvard University - Arnold Arboretum

P

Museum National d' Histoire Naturelle, Paris (MNHN) - Vascular Plants

NOU

Institut de Recherche pour le Développement

MO

Missouri Botanical Garden