Polyrhachis schenkii, Forel, A., 1886

Forel, A., 1886, Études myrmécologiques en 1886., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 30, pp. 131-215: 68-69

publication ID

3923

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:33E1E81D-6489-4D52-828D-DCA172BC7D97

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/8B2FED5E-D5CE-60B4-664E-47CE391A2AA9

treatment provided by

Christiana

scientific name

Polyrhachis schenkii
status

n. sp.

Esp. P. Schenkii  HNS  n. sp.

[[ worker ]]. Long. 4,8 mill. Appartient au groupe Ammon de Mayr.

Mandibules luisantes, un peu striees vers leur bord interne, avec quelques points enfonces epars. Epistome carene, fortement lobe anterieurement, tronque ou si l'on veut tres largement et faiblement echancre au milieu de son bord anterieur; cette partie tronquee du bord est crenelee. Tete assez fortement elargie derriere et retrecie devant, bien plus que chez le P. Ammon  HNS  . Yeux relativement fort gros. Le thorax est conforme comme chez les P. Ammon  HNS  et trapezoideus  HNS  , le pronotum comme chez ce dernier, en forme de trapeze, elargi devant. Le dos du thorax borde comme chez le P. Ammon  HNS  . Le metanotum et l'ecaille sont exactement conformes comme chez le P. Ammon, mais les epines du metanotum et de l'ecaille sont un peu plus courtes. La. suture meso-metanotale est obliteree. Densement reticule-ponctue et mat. Sur le pronotum et le mesonotum, les reticulations se transforment partiellement en rides concentriques ou plutot semi-circulaires avec convexite devant. Cotes du thorax plutot rides, Premier segment de l'abdomen assez finement reticule; les suivants tres finement rides transversalement. L'abdomen est semi-luisant. Pilosite dressee fine, courte, assez abondante partout, aussi sur les tibias et sur les scapes ou elle est bien dressee. Pubescence couchee grisatre, tres eparse, plus abondante sur l'abdomen ou elle est cependant encore fort espacee et ne forme pas de duvet.

D'un rouge un peu terne avec les tarses et l´ecaille brunatres, l'abdomen d'un noir brunatre et les yeux noirs.

Iles de Darnley, entre l'Australie et la Nouvelle Guinee (Musee de Geneve).

Cette jolie petite espece est bien distincte de toutes celles du groupe Ammon sens strict (Ammon, I b., Mayr. Form. Asiens) auquel elle se rattache par son pronotum inerme a bord dilate etc. Sa couleur, sa pilosite, sa sculpture, sa rare pubescence, sa tete elargie derriere la distinguent de toutes les autres.