Camponotus leydigi, Forel, A., 1886

Forel, A., 1886, Études myrmécologiques en 1886., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 30, pp. 131-215: 39-41

publication ID

3923

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:33E1E81D-6489-4D52-828D-DCA172BC7D97

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/837072D3-97C1-711B-0E38-CDBAC32112A2

treatment provided by

Christiana

scientific name

Camponotus leydigi
status

n. sp.

Esp. C. Leydigi  HNS  n. sp.

[[ worker ]] media. Long. 8 mill. Tient des C. coruscus  HNS  et Lespesii  HNS  et differe cependant notablement de ces deux formes. Tete large de 1,5 mill., longue de 1,8 (au milieu et sans les mandibules). Longueur d'une antenne 5,3 mill., d'un tibia posterieur 2,4 mill. Tete un peu echancree et faiblement elargie derriere, a cotes tres peu convexes.

Mandibules petites, a bord externe mediocrement courbe vers son extremite, droit sur s'a partie basale. Elles sont luisantes, lisses, a ponctuation tres eparse, un peu reticulees a leur base. Epistome avec un lobe tres court, un peu trapeziforme, a bord anterieur a peu pres rectiligne. La carene de l'epistome est tres nette; l'aire frontale est peu distincte, moyenne. Thorax tres faiblement, mais egalement voute dans le sens longitudinal. Pronotum tres peu convexe dans le sens trausversal. La face basale du metanotum est trois fois longue comme la face declive et relativement bien delimitee de chaque cote, mieux que chez le C. coruscus  HNS  . Ecaille tres epaisse, basse, a bord superieur epais et arrondi, comme chez le C. coruscus  HNS  , mais encore plus epaisse dans son ensemble (chez le C. Lespesii  HNS  elle est conique, epaisse en bas, mince en haut). Abdomen allonge, comme chez les C. coruscus  HNS  et. Lespesii  HNS  . Tibias aplatis, un peu elargis, mais non prismatiques; leurs larges faces sont tres faibleblement concaves ou cannelees. Les scapes, sans etre tres larges, sont fortement aplatis et extremement minces dans un sens, ce qui est aussi le cas chez le C. coruscus  HNS  , mais pas chez le C. Lespesii  HNS  .

Le corps est entierement mat, sauf les mandibules, les coins anterieurs et le dessous de la tete, ainsi que la lisiere anterieure (un peu aussi la lisiere posterieure) des segments abdominaux. L'eclat de ces dernieres parties est legerement chatoyant, sans etre changeant. La tete et le thorax sont finement, mais fortement reticules (reticules-ponctues); le fond des mailles est mat et laisse voir un fond striole sous un grossissement microscopique un peu fort (sauf sous la tete et a ses coins anterieurs). Dessous de la tete assez faiblement reticule-ride. Sur la partie posterieure du metanotum, en particulier sur sa face declive, les reticulations s'accentuent et deviennent des rides transversales. Ecaille circulairement et tres finement ridee avec quelques reticulations. La sculpture fonciere de l'abdomen est extremement finement et assez fortement strieeridee en travers. Cette sculpture est aussi serree que chez le C. coruscus  HNS  , mais sans etre contournee, ni changeante. Vers la partie posterieure des segments elle devient plus lache (moins serree), se transforme en reticulations qui ont un certain eclat. Sur leur lisiere anterieure et sous l'abdomen, par contre, elle demeure

striee d'une finesse extreme, mais devient tres luisante. La ou les stries sont mates, on voit au microscope que leur intervalle est densement striole dans le sens longitudinal. Ca et la, autour des gros poils, les rides ou stries sont un peu contournees en oe il. Pattes reticulees-ridees, peu luisantes. Scapes extremement fine-

ment rides, et a ponctuation eparse, piligere, tres abondante et bien marquee. La ponctuation eparse superposee est a part cela fort peu apparente, piligere. Cependant elle est assez grosse et bien distincte sur les cotes et les angles anterieurs de la tete.

La pilosite dressee est courte, assez abondante, d'un brun fonce, assez regulierement parsemee sur tout le corps. Elle est epaisse, courte et les poils sont obtus, ce qui leur donne un aspect herisse tres caracteristique. Les scapes sont assez abondamment pourvus sur leur face anterieure de ces poils dresses tres courts et obtus. Les tibias n'ont par contre qu'une pubescence couchee, sauf une faible rangee de petits piquants a leur bord interne. Une fine pubescence jaune roussatre, courte, entierement couchee et fort espacee est assez regulierement repandue sur tous le corps, ainsi que sur les pattes et les antennes. Sur les hanches et le bas des cotes du metanotum se trouve une pubescence bien plus longue et plus abondante d'un gris jaunatre qui y forme presque duvet.

D'un rouge ferrugineux fonce de meme teinte que chez le C. coruscus  HNS  , avec les funicules, les hanches et les tibias brunis et une bande transversale devant et derriere chaque segment abdominal noiratre.

Bahia, recoltee par M. Selenka (Musee de Berlin); Prov. Rio (Dr Goeldi).

Cette espece est nettement caracterisee par sa pilosite et par sa sculpture.