Camponotus christi

Forel, A., 1891, Histoire naturelle des Hymenopteres. Deuxieme partie: Les Formicides., Histoire Physique, Naturelle et Politique de Madagascar., Paris: L'Imprimerie Nationale, pp. 1-231: 63-64

publication ID

http://doi.org/ 10.5281/zenodo.9896

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/6BEF0C94-29D6-0680-61D3-160A32C98878

treatment provided by

Donat

scientific name

Camponotus christi
status

 

2 2. CAMPONOTUS CHRISTI   HNS   , Forel.

(Pl. 1, fig. 12.)

Camponotus Christi  HNS   , Forel, Etudes myrmécologiques en 1886.

Race Camponotus Christi  HNS   i. sp., Forel, Etudes myrmécologiques en 1886.

Race Camponotus Foersteri  HNS   , Forel, Etudes myrmécologiques en 1886.

[[worker]] Minor. Longueur 6,7 à 6 mill. Longueur de la tête (sans les mandibules) 1,4 à 1,5 mill., largeur de la tête 1,2 mill. Longueur d'une antenne4,9 mill., longueur d'un tibia postérieur 2 mill. Stature grêle. Tête un peu plus large que le thorax. Les palpes maxillaires sont très longs et dépassent le trou occipital. Les mandibules sont étroites, à bord externe assez fortement courbé vers son extrémité, armées de six dents, faiblement ridées-réticulées avec quelques gros points enfoncés très épars desquels partent des poils dressés, fort luisantes. Epistome convexe, trapeziforme, sans carène, à bord antérieur arrondi, biéchancré, parfois avec une apparence de lobe. Aire frontale assez grande, occupant la moitié du bord postérieur de l'épistome. Front très convexe. Tête aussi large devant que derrière, à côtés faiblement mais distinctement convexes, à bord postérieur rétréci, faiblement concave. Arêtes frontales très divergentes. La distance d'un œ il à l'arête frontale égale à celle de l'arête frontale au sillon frontal. Thorax fortement et parfaitement uniformement voûté de la tête à la face déclive du métanotum. Cette derniere est courte, oblique, longue comme un tiers de la face basale à laquelle elle passe par une courbe arrondie. Les sutures du thorax sont très faiblement imprimées, la suture méso-métanotale est peu distincte. Ecaille très épaisse, presque cubique-arrondie. Elle a une surface posté- rieure plus haute, tronquée, plane, et une surface antérieure tronquée aussi, plus basse, parallèle à la surface postérieure, un peu plus étroite qu'elle. Sa surface supérieure est convexe, en carré un peu arrondi et un peu trapéziforme (le bord antérieur étant un peu plus court); elle descend en même temps d'arrière en avant. Elle est plus épaisse que la hauteur de sa surface antérieure, mais moins que celle de sa surface posterieure. En moyenne, elle est aussi épaisse que large. Abdomen ovale. Scapes et tibias cylindriques, très grêles; ces derniers sans piquants, avec un éperon très long. Tout le corps ainsi que les pattes très faiblement ridé transversalement ( réticulé-ridé sur le devant de la tête) et très luisant. Ponctuation superposée éparse presque nulle, sauf quelques points portant les poils dressés. Quelques longs poils jaunâtres très épars, surtout sur la tête et l'abdomen. Pubescence couchée très courte et fine, très dispersée ou presque nulle sur le corps, plus abondante sur les tibias et sur les scapes. Sur ces derniers, elle est en partie légèrement soulevée.

D'un jaune roussâtre ou d'un roux jaunâtre pâle; abdomen et pattes plus testacés. Une grosse tache mal définie sous l'abdomen; les dents des mandibules et les dix derniers articles du funicule d'un brun foncé.

Imerina et pays des Betsileo (Hildebrandt, Musée de Berlin; Rév. Père Camboué). Bien distincte par la forme de l'écaillé.

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Hymenoptera

Family

Formicidae

Genus

Camponotus

Loc

Camponotus christi

Forel, A. 1891
1891
Loc

Race Camponotus Foersteri

Forel 1886
1886