Polyrhachis gerstaeckeri, Forel, A., 1886

Forel, A., 1886, Études myrmécologiques en 1886., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 30, pp. 131-215: 67-68

publication ID

3923

publication LSID

lsid:zoobank.org:pub:33E1E81D-6489-4D52-828D-DCA172BC7D97

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/59B4C231-652A-AC70-1020-FACD4000533A

treatment provided by

Christiana

scientific name

Polyrhachis gerstaeckeri
status

n. sp.

Esp. P. Gerstaeckeri  HNS  n. sp.

[[ worker ]] Long. 5,4 mill. Courte, epaisse et voutee. Tete courte et epaisse, large derriere. Vertex fortement convexe a la hauteur des yeux (ce qui la distingue du groupe relucens  HNS  ). Ces derniers un peu coniques, mais regardant de cote. Cotes du dessous de la tete en aretes bien nettes, fortement anguleuses a leur tiers posterieur. Tete fortement retrecie anterieurement encore plus que chez le P. thrinax  HNS  , a cotes distinctement convexes. Mandibules densement et finement striees avec quelques points enfonces, epars, piligeres. Epistome convexe, court, faiblement carene, a peine lobe anterieurement, echancre au milieu de son bord anterieur. Yeux arrondis, situes au tiers posterieur des cotes de la tete. Thorax court, large, haut, fortement voute d'avant en arriere. Le dos du. thorax, quoique fort convexe longitudinalement et assez convexe transversalement est borde d'une arete vive, mais non elevee, a partir de laquelle ses cotes descendent verticalement. Le sternum est beaucoup plus court et un peu plus etroit que le notum. Les angles anterieurs du pronotum portent deux epines assez courtes, robustes, triedres, divergentes, dirigees en avant et un peu en bas, et dont l'un des angles se continue dans le bord lateral et l'autre dans un commencement de bord anterieur du pronotum, tandis que le troisieme se continue dans le bord anterieur vif des cotes du pronotum. Les sutures sont bien marquees. La face basale du metanotum est presque carree, un peu plus large que longue, tres convexe, et bordee posterieurement d'une petite arete qui forme un angle droit avec la face declive. Vue de derriere, cette arete est anguleuse, son milieu formant le sommet de l'angle qui est obtus et ouvert en bas, du cote de la face declive. Cet angle median entre la face basale et la face declive est tres net, sans etre eleve en dent proprement dite. De chaque cote il y a par contre une petite dent recourbee en haut. Derriere l'angle median, le milieu de la face basale est plus fortement convexe, sans former cependant de carene longitudinale. La face declive est plus longue que la face basale, concave, et dirigee en bas et en avant a partir de l'arete. Elle est obtusement bordee lateralement, plus etroite en bas qu'en haut. Ecaille epaisse, fortement convexe devant, faiblement derriere, munie de quatre epines de longueur mediocre, dont les deux medianes sont plus longues et plus etroites. Les quatre epines, mais surtout les deux medianes, sont courbees en arriere; les deux medianes sont presque paralleles. Face anterieure du premier segment de l'abdomen tronquee jusqu'au sommet, presque concave.

Mate ou peu s'en faut. Grossierement rugueuse, avec une sculpture plus fine, mais inegale ,, entre les rugosites. Ces dernieres, ont une faible tendance longitudinale. Abdomen et epistome densement reticules ponctues. Pattes finement et plus faiblement reticuleesponctuees, en partie reticulees-ridees. Dessous de la tete (entre les aretes), face declive du metanotum et sommet de l'ecaille plus luisants, mais vivement reticules-rides ou reticules. Pilosite dressee nulle, sauf trois ou quatre poils roussatres sous le corps et vers la bouche. Pubescence couchee extremement courte, extremement fine et tres diluee partout, surtout visible sur l'abdomen.

Entierement noir, avec les crochets des tarses, les eperons, les palpes, l'extremite des mandibules et de l'article terminal de l'antenne roussatres.

Zanzibar, recolte par M. Hildebrandt (Musee de Berlin).

Cette espece parait voisine des P. viscosus Smith  HNS  et Antinorii  HNS  Emery, mais se distingue de tous les deux par son ecaille, dont les epines medianes sont les plus longues. Il serait bon de mieux connaitre la forme de la tete et les caracteres differentiels des P. viscosus  HNS  et Antinorii. Le P. Gerstaeckeri  HNS  tient le milieu entre les groupes relucens  HNS  et Ammon (2) de Mayr (Form. Asiens). '