Murphyalna mughessensis, Boulard, 2012

Boulard, Michel, 2012, Un nouveau genre et une nouvelle espèce de Cigale aphone du Malawi (Rhynchota, Cicadidae, Cicadettinae), Bulletin de la Société entomologique de France 117 (3), pp. 277-281 : 277-278

publication ID

https://doi.org/ 10.3406/bsef.2012.29300

DOI

https://doi.org/10.5281/zenodo.6179718

persistent identifier

https://treatment.plazi.org/id/03F7F554-9519-FF9B-CBF5-F81914DDE3D9

treatment provided by

Plazi

scientific name

Murphyalna mughessensis
status

n. sp.

Murphyalna mughessensis n. sp. (fig. 1­4)

HOLOTYPE: ♂, Nord Malawi, Chitipa District, Mughesse Forest, Misuku Hills , alt. 1540 m, 9°40'S 33°33'E, 7.XI.2002, ref. C31, Raymond J. Murphy réc., à la lumière, in Muséum national d'Histoire naturelle, Paris ( MNHN). GoogleMaps

PARATYPES: 3 ♂, Nord Malawi, Chitipa District, Mughesse reserve , alt. 6000 ft, 9°39'S 33°32'E, 8­14.XI.2001, Raymond J. Murphy réc., à la lumière ( MNHN) GoogleMaps .

Description de l'holotype. – Fig. 1­4 View Fig . Envergure: 60 mm; longueur totale, ailes comprises: 30 mm; longueur de l'avant­corps: 9 mm; longueur de l'abdomen: 11 mm; longueur du corps: 20 mm; longueur Lh des homélytres: 26 mm; plus grande largeur lh des homélytres: 9,4 mm; rapport Lh/lh: 2,76; largeur t de la tête, yeux inclus: 4,37 mm; largeur m du mésonotum: 5,37 mm; rapport t/m: 0,81; distance d1 entre un oeil composé et l'ocelle le plus proche: 0,75 mm; distance d2 entre les ocelles latéro­postérieurs: 0,5 mm; rapport d1/d2: 1,5.

Corps uniformément ocre­vert, correspondant, chez le vivant, à un vert vif comme l'attestent deux paratypes dont la préparation a permis de conserver (provisoirement?) leur couleur fondamentale; ailes hyalines, les antérieures largement dimensionnées avec dix cellules apicales, les postérieures avec sept cellules terminales (fig. 1).

Tête nettement moins large que le mésonotum, conique, au postclypéus proéminent. Vertex ocre; ocelles à reflets roses, relativement éloignés entre eux, l'antéro­médian en position subdorsale; arcades antennaires proéminentes; antennes brunes, la base du fouet cerclé de blanc, derniers articles noirs.

Yeux rouges, juste saillants, leur cupule ocre masquant étroitement les angles antérieurs du pronotum.

Plage dorso­clypéale proéminente, en losange dissymétrique et sillonné de deux paires de faibles bourrelets; face clypéale ocre, fortement renflée, portant cinq ou six paires de larges bourrelets peu en reliefs et serrés entre eux, de part et d'autre du sillon clypéal, celui­ci étroit, profond et aux limites rebordées; joues, lames buccales et antéclypéus glabre et ocre uniforme; rostre court, rejoignant les hanches médianes à mi­hauteur.

Thorax ocre­vert, pronotum trapézoïdal, aussi long que la tête, totalement ocre, l'aire interne profondément sillonnée par les replis endophragmiques; collerette (pronotum collar) très courte, conduisant à des lobes suprahuméraux arrondis. Mésonotum plus ou moins clair, les plages triangulaires antéromédianes à peine marquées; x scutellaire (élévation cruciforme) court, légèrement turgescent entre les branches. Opercules fort courts, étroits et essentiellement latéraux.

Pattes ocre uniforme, hormis le vert ayant persisté sur les fémurs antérieurs, ceux­ci peu renflés, ne portant que deux faibles épines sous­carénales, la basale courte et couchée vers l'avant, la subapicale petite, noire et dressée.

Ailes totalement hyalines. Les antérieures (homélytres, ou tegmina) longues et larges avec la costa légèrement arquée; cellule basale en rectangle allongé; cellule radiale nettement plus longue que la cellule postcostale, l'aire de celle­ci quasi virtuelle mais surélevée par rapport à la surface rémigiale; aire ulnaire courte, aire apicale surdimensionnée et decemloculée, la plupart des cellules longues et parallèles; limbus étroit, quasi virtuel. Ailes postérieures longues et larges, à sept cellules terminales; vannus relativement étroit; limbus très étroit (fig. 1).

Abdomen allongé, non renflé, nettement plus long que l'avant­corps, ocre­vert uniforme, avec une ligne noire sagitto­dorsale. Cymbales minuscules, en petites plaques bombées, sclérifiées et plantées de courtes soies jaunâtres (fig. 2). Capsules auditives bien en relief sur les côtés du deuxième urite (fig. 3).

Pygophore relativement court, presque enchassé dans l'hypandrium, deux lobes pygophoriens suborthogonaux; phallicophore dorsalement prolongé en un uncus finalement bilobé; édéage en courbe, fortement sclérifié et garni d'une petite épine marquant dorsalement son tiers apical (fig. 4).

MNHN

Museum National d'Histoire Naturelle

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Hemiptera

Family

Cicadidae

Genus

Murphyalna