Oxypiloidea (Oxypiloidea) dargei, Roy, 2013

Roy, Roger, 2013, RÉVision du genre africain Oxypiloidea Schulthess, 1898 (Dictyoptera, Mantodea, Hymenopodidae), Zoosystema 35 (3), pp. 277-359 : 288-292

publication ID

https://doi.org/ 10.5252/z2013n3a1

persistent identifier

https://treatment.plazi.org/id/03D987B6-AE6D-FFC8-FD62-B5CEF11FFB3E

treatment provided by

Felipe

scientific name

Oxypiloidea (Oxypiloidea) dargei
status

 

Oxypiloidea (Oxypiloidea) dargei   n. sp ( Figs 1D, E View FIG ; 5 View FIG ; 6 View FIG )

MATÉRIEL TYPE. — Holotype: ♂, Tanzanie, Kagera Region, Maninga , 1320 m, 02°09,180’S, 031°40,144’E, 4.XI.2008, Ph. Darge, préparation R. Roy 4335, MCL. GoogleMaps  

Roy R.

Allotype: ♀: Morogoro Region, Mikesse Hills , 378 m, 06°14,457’S, 037°58,319’E, 21.XI.2007, Ph. Darge, MCL. GoogleMaps  

Paratypes: 12 ♂♂, 2 ♀♀. — Tanzanie. 2 ♂♂ Kagera Region, Minziro Forest, 1155 m, 01°07,946’S, 031°30,257’E, 26.X.2010, Ph. Darge, préparation 4441 pour l’un, MCL. — 3 ♂♂ Kagera Region, Kiyamyulwa, 1156 m, 02°08,653’S, 031°36,623’E, 7.V.2011, Ph. Darge, MCL et MNHN. — 1 ♂ Mwanza Region, Geita Forest, 1245 m, 02°54,658’S, 032°06,200’E, 4.V.2011, Ph. Darge, MCL. — 1 ♂ Tansania-NE, Prov. Arusha (3,21°S, 36,40°E), 03.IV.1995, H. Probst, préparation 4411, SMNK.

Ouganda. 1 ♂ Kibale National Park, Kabarole, 25 km SE Fort Portal, U-Kanyawara ( MUBFS), 1600 m, 26. V – 22.VII.1998, leg. L. Schmidt, Catasigerpes zernyi R. Ehrmann   det. 1999, préparation 4008, SMNK.

République démocratique du Congo. 1 ♂ Katanga, Kolwezi, X.1953, Dr. V. Allard, préparation 373, MNHN. — 1 ♀ Sud Kivu, Karambare, 7.III.1907, Flamand, MRAC.

Kenya. 1 ♀ Ngong, III.1955, Van Someren, Brit. Mus. 1959-468, NHML. — 1 ♂ Kenya SC, E of Taveta, 15.IV.2007, leg. Snižek, préparation Stiewe Ox.008, coll. Stiewe. — 1 ♂ Kibwesi, E of Kiboko, 27.IV.2007, leg. Snižek, coll. Stiewe.

Zimbabwe. 1 ♂ Marandellas, XII.1960, préparation 2046, NMMB.

Afrique du Sud. 1 ♂ Tshinkolobwe, 4.X.1931, Catasigerpes   sp. vic. tridens M. Beier   det., préparation 2098, MHNG.

LOCALITÉ TYPE. — Maninga, Tanzanie.

DISTRIBUTION. — De l’Ouganda à l’Afrique du Sud.

DIAGNOSE. — Taille moyenne; prolongement du vertex très court chez les mâles, de l’ordre de 2 mm chez les femelles; pronotum à côtés anguleux, à métazone ensellée,

avec les tubercules principaux en arrière du milieu; face ventrale des pattes antérieures en majeure partie brun sombre; élytres avec la base éclaircie, plus sombres chez les femelles, lesquelles ont les ailes fortement enfumées; prolongement droit de l’hypophallus en pointe, muni postérieurement de denticules irréguliers; pseudophallus à base large et à apex émoussé.

ÉTYMOLOGIE. — Nom en rapport avec le récolteur de l’holotype.

DESCRIPTION

Mâles

Coloration générale brune, aspect habituel pour le genre, avec le pronotum court. Longueur du corps 21-24 mm, des élytres 19-21 mm, du pronotum 4,6-4,8 mm.

Tête large de 3,3-3,6 mm, d’un brun assez sombre; prolongement du vertex ( Fig.5A View FIG ) court,à partie apicale à côtés parallèles et terminée par trois petites dents, et à deux paires de tubercules latéro-dorsaux; tubercules juxtaoculaires en cônes plutôt courts.Écusson frontal à surface bosselée. Antennes brun sombre à la base, puis rapidement brun-noir; palpes bruns.

Pronotum d’un brun non uniforme, large de 2,5-2,8 mm, avec la métazone environ 1,5 fois longue comme la prozone, avec les tubercules de taille moyenne, ceux de la métazone nettement en arrière du milieu; bords latéraux avec l’élargissement surcoxal anguleux. Prosternum d’un brun relativement clair.

Pattes antérieures d’un brun relativement clair sur la face externe, en majeure partie brun sombre sur la base interne. Hanches claires dans le tiers apical et trochanters de même teinte; fémurs juste un peu éclaircis aux deux extrémités; tibias de teinte sombre assez uniforme, tarses variés de brun et de brun sombre.

Pattes médianes et postérieures variées de brun et de brun sombre, avec les lobes réduits, surtout pour les fémurs postérieurs. Élytres translucides, brun clair moucheté, avec la partie basale de l’aire costale et la partie apicale de l’aire discoïdale plus sombres. Ailes avec l’aire costale et l’apex de l’aire discoïdale brun clair varié de brun sombre, le reste hyalin à peine enfumé.

Abdomen beige ventralement, plus sombre dorsalement, surtout sur les côtés.Plaque suranale transverse, bien pigmentée, à bord postérieur régulièrement arrondi, portant des cerques entièrement pâles. Plaque sous-génitale à bord postérieur presque rectiligne, avec des styles vestigiaux.

Genitalia ( Fig. 6 View FIG ). Hypophallus avec le prolongement terminal en crochet relativement trapu et avec le prolongement droit allongé, terminé en pointe et muni postérieurement de quatre à sept denticules irréguliers.Pseudophallus à base très large, se continuant par une partie rétrécie à apex émoussé. Femelles

Plus trapues que les mâles, avec le prolongement du vertex plus long. Longueur du corps 24-25 mm, des élytres 16-17 mm, du pronotum 5,5-5,8 mm.

Tête large de 3,6-3,9 mm; prolongement du vertex long de 2,0- 2,2 mm, conformé comme pour les mâles, en plus allongé ( Fig. 5B View FIG ); tubercules juxtaoculaires et écusson frontal comme pour les mâles. Antennes à base claire annelée de sombre.

Pronotum d’un brun clair, plus ou moins sombre, avec la métazone 1,4 à 1,5 fois longue comme la prozone, et les bords latéraux granuleux.Prosternum clair.

Pattes antérieures avec le même système de coloration que pour les mâles; pattes médianes et postérieures avec les lobes des fémurs plus grands. Élytres brun sombre, opaques, un peu marbrés. Ailes à aires discoïdale et anale fortement enfumées.

Abdomen plus sombre que chez les mâles, avec l’ovipositeur bien saillant.

REMARQUES

Cette espèce est la seule du sous-genre pour laquelle le pseudophallus ne se termine pas en angle ou en pointe aiguë. Elle est dédiée amicalement à Philippe Darge, surtout lépidoptériste, mais qui a réalisé d’abondantes collectes entre autres de mantes en Afrique au sud du Sahara, et en particulier la seule femelle en bon état pour cette nouvelle espèce.

Oxypiloidea (Oxypiloidea) acuminata  

R

Departamento de Geologia, Universidad de Chile

V

Royal British Columbia Museum - Herbarium

SMNK

Staatliches Museum fuer Naturkunde Karlsruhe (State Museum of Natural History)

MNHN

Museum National d'Histoire Naturelle

MRAC

Musée Royal de l’Afrique Centrale

NHML

Natural History Museum, Tripoli

MHNG

Museum d'Histoire Naturelle