Oxypiloidea (Oxypiloidea) lobata Schulthess, 1898

Roy, Roger, 2013, RÉVision du genre africain Oxypiloidea Schulthess, 1898 (Dictyoptera, Mantodea, Hymenopodidae), Zoosystema 35 (3), pp. 277-359 : 284-287

publication ID

https://doi.org/ 10.5252/z2013n3a1

persistent identifier

https://treatment.plazi.org/id/03D987B6-AE61-FFCD-FF78-B2D6F15EF952

treatment provided by

Felipe

scientific name

Oxypiloidea (Oxypiloidea) lobata Schulthess, 1898
status

 

Oxypiloidea (Oxypiloidea) lobata Schulthess, 1898  

( Figs 1A, B View FIG ; 2 View FIG ; 3 View FIG )

Oxypiloidea lobata Schulthess, 1898: 179   , pl. II, fig. 4, 4a; 1899: 197. — Kirby 1904: 286. — Chopard 1914: 76. — Giglio-Tos 1917: 158. — Non Giglio-Tos 1907: 12.

Sigerpes brunnerianus   – Giglio-Tos 1915: 11 (partim); 1916: 283 (?).

Catasigerpes brunnerianus   – Giglio-Tos 1927: 534 (partim). — Beier 1934: 15 (partim). — Kevan 1954: 467 (partim). — Ehrmann 2002: 92 (partim). — Otte & Spearman 2005: 72 (partim).

Catasigerpes erlangeri Beier, 1931: 9   . — Beier 1934: 15. — Kevan 1954:467. — Ehrmann 2002: 92. — Otte & Spearman 2005: 73. — n. syn.

MATÉRIEL TYPE. — Oxypiloidea lobata   : le mâle holotype de Somalie, Banas, VII.1893, E. Ruspoli, préparation R. Roy 2088, MCSN. — Catasigerpes erlangeri Beier, 1931   : le mâle holotype du Kenya, Wante, 17.V.1901, Forschungsreise C. v. Erlanger, préparation R. Roy 2073, ZMUH.

AUTRE MATÉRIEL EXAMINÉ. — Somalie. 1 ♂ confl. Ueb. Ganana I, 1896, V. Bottego, Sigerpes brunnerianus E. Giglio-Tos   det., préparation 2089, MCSN. — 1 ♀ Dolo, III-IV.1911, C. Citerni, MCSN. — 2 ♂♂ Eggi, 45 km Villabruzzi, 22-26.VIII.1962, Miss. Biol. Somalia, préparations 2596 et 2600, IPUC. — 2 ♂♂ Afgoi, IV.1977, Simonetta, préparations 2597 et 2601, IPUC. Éthiopie. 2 ♂♂ et 1 ♀ Dire Daoua, III-VI.1936, Uhlenhuth, préparations pour les mâles 3208 et 3215, MNHU.

Kenya. 1 ♂ Voi, 18.V.1971, Cx. L. T., préparation 1922, NHML. — 1 ♀ Mtito-Andei, 6.III.1975, P. C. Rougeot, MNHN. — 1 ♂ S. Mombasa am Diani Beach, 28.III.1977, M. Blech, préparation 3818, SMNK. — 1♂ Arabuko-Sokoke Forest (3,38°S, 39,51°E), N. Kilifi Creek, VI.1987, leg. Gebr.Rautenstrauch, C. erlangeri Beier, 1931 R. Ehrmann   det. 1996, préparation 4009, SMNK.— 1 ♂ Kenia Zentral, Athi River , südlich von Nairobi, V.1992, Helmut Probst, préparation 3819, SMNK. — 2 ♂♂ Kenya SE,W of Mombasa, S of Mackinnon Road, 12-14.IV.2007, leg. Snižek, coll. Stiewe. — 2 ♂♂ 1 ♀ Kenya Eastern, E 729 Sosoma, 202 km E of Thika, 11.V.2007, leg. Snižek, coll. Stiewe GoogleMaps   ; 1 ♂ idem, 24.IV.2008, coll. Stiewe. — 1 ♂ Kenya Eastern, E of Taveta, 15.IV.2007, leg. Snižek, coll. Stiewe. — 1♂ Kenya Eastern, E. of Nguni, Ngomeni, 11.X.2007, leg. Snižek, coll. Stiewe. — 1 ♂ Kenya Eastern, E of Thika, Mwingi, Nguni , 29.XII.2007, leg. Snižek, coll. Stiewe. — 1 ♂ Kenya SC, Tsavo NP, Voi env., 16.V.2007, coll. Stiewe. — 1 ♂ Kenya Coast, Garissa, N of Hola, 25.IV.2008, leg. Snižek, coll. Stiewe. — 1 ♀ Kenya Coast, Garsen, Witu , 8.IV.2007, leg. Snižek, coll. Stiewe. — 2 ♂♂ Kenya Coast, Witu , Kinipi, 23.IV.2008, coll. Stiewe. — 5 ♂♂ 2 ♀♀ Kenya Coast, W of Witu, 21.IV.2008, leg. Snižek, coll. Stiewe GoogleMaps   ; 1 ♀ idem, 19.XII.2009, coll. Stiewe. GoogleMaps  

Tanzanie. 2 ♂♂ Tanzanie E, Utete, Rufiji river, 30 m, 08°02,8’S, 38°52,4’E, 23.XII.2005, leg. Holada, Snižek, préparations Tan 1 et Oxy. 09, coll. Stiewe.

LOCALITÉ TYPE. — Banas, Somalie.

DISTRIBUTION. — De la Somalie à la Tanzanie.

DIAGNOSE. — Taille moyenne; prolongement du vertex très court chez les mâles, n’atteignant pas 2 mm chez les femelles; pronotum avec les tubercules principaux un peu en arrière du milieu; face ventrale des pattes antérieures en majeure partie noire; tiers basal des élytres plus clair et leur apex avec des taches sombres; hypophallus avec le prolongement droit de grande taille, allongé vers l’arrière.

REDESCRIPTION

Coloration générale brune. Longueur du corps 17-21 mm (♂), 22 mm (♀), des élytres 15-16 mm (♂), 14 mm (♀), du pronotum 4,5-5 mm (♂), 6-6,5 mm (♀), du prolongement du vertex 0,8 mm (♂), 1,5-1,7 mm (♀).

Tête large d’environ 3 mm, de couleur uniformément brune; prolongement du vertex ( Fig. 2A, B View FIG ) court et épais, terminé par deux petits lobes arrondis et portant une paire de tubercules sur sa face dorsale, ainsi que des plus petits sur ses faces latérales; tubercules juxtaoculaires bien développés, en cônes. Écusson frontal avec un prolongement pointu à sa partie supérieure et avec la partie centrale en saillie.

Pronotum environ 2,2 fois plus long que large, avec la métazone environ 1,8 fois longue comme la prozone et les tubercules bien saillants, les principaux nettement en arrière du milieu, les côtés avec une bordure beige et quelques granulations noires. Prosternum beige.

Face inférieure des pattes antérieures en grande partie noire: les hanches sauf tout à fait à la base et la quart apical, les fémurs sauf les deux extrémités, les tibias le long des épines internes, les trochanters restant beiges.

Pattes médianes et postérieures variées de beige et de brun-noir. Élytres avec l’aire costale brune, la nervure radiale pointillée de brun sombre, l’aire discoïdale presque hyaline dans le tiers basal, puis seulement translucide mouchetée, avec trois à cinq taches subapicales ( Fig. 2C, D View FIG ). Ailes translucides avec l’aire costale brune pointillée de plus sombre.

Abdomen sans grandes particularités, y compris les plaques suranale et sous-génitale. Au contraire genitalia mâles très caractéristiques ( Fig. 3 View FIG ): hypophallus un peu allongé terminé par un prolongement une à deux fois plus long que large à apex arrondi tourné vers la gauche, et avec le prolongement latéral droit multidenté et terminé par une longue pointe tournée vers la gauche; pseudophallus à base massive munie d’un prolongement terminé en angle aigu.

REMARQUES

La synonymie proposée en 1915 par Giglio-Tos, identifiant cette espèce à Oxypilus brunnerianus   , n’a pas pu être maintenue en raison des particularités signalées par son auteur pour la femelle type de cette espèce, que l’auteur n’a pu examiner: cône frontal très allongé, prothorax court, élytres semi-membraneux sans la mention des taches sombres caractéristiques de O. lobata   ; et également localisation en Nubie (maintenant Soudan) d’où aucune O. lobata   n’est actuellement connue (localisations seulement en Somalie, Éthiopie, Kenya et Tanzanie).

En revanche la synonymie de C. erlangeri Beier, 1931   est flagrante, aussi bien pour l’habitus que pour les genitalia, après la comparaison des types.

Il est encore à remarquer que O. lobata   , espèce type du genre, n’est pas spécialement représentative de la moyenne de ce genre, avec les particularités de ses genitalia mâles; cependant les proportions des différentes parties du corps rentrent bien dans les limites de variabilité pour le genre.

T

Tavera, Department of Geology and Geophysics

NHML

Natural History Museum, Tripoli

MNHN

Museum National d'Histoire Naturelle

SMNK

Staatliches Museum fuer Naturkunde Karlsruhe (State Museum of Natural History)

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Mantodea

Family

Hymenopodidae

Genus

Oxypiloidea

Loc

Oxypiloidea (Oxypiloidea) lobata Schulthess, 1898

Roy, Roger 2013
2013
Loc

Catasigerpes brunnerianus

OTTE D. & SPEARMAN L. 2005: 72
EHRMANN R. 2002: 92
KEVAN D. K. 1954: 467
BEIER M. 1934: 15
1934
Loc

Catasigerpes erlangeri

OTTE D. & SPEARMAN L. 2005: 73
EHRMANN R. 2002: 92
BEIER M. 1934: 15
BEIER M. 1931: 9
1931
Loc

Oxypiloidea lobata

CHOPARD L. 1914: 76
KIRBY W. F. 1904: 286
SCHULTHESS A. & VON 1898: 179
1898