Pyrostria ambrensis Atalahy, Rakotonas. & Razafim.

Atalahy, Anselme M., Rakotonasolo, Franck, Rabarimanarivo, Marina, Ranarijaona, Hery Lisy T. & Razafimandimbison, Sylvain G., 2021, Nouvelles espèces du genre Pyrostria (Rubiaceae, Vanguerieae) de Madagascar, Candollea 76 (1), pp. 1-12: 4-6

publication ID

http://doi.org/ 10.15553/c2021v761a1

DOI

http://doi.org/10.5281/zenodo.5711205

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/039FA124-FFA4-CD11-FFD5-FAD4FE41FA72

treatment provided by

Carolina

scientific name

Pyrostria ambrensis Atalahy, Rakotonas. & Razafim.
status

sp. nov.

Pyrostria ambrensis Atalahy, Rakotonas. & Razafim.   , sp. nov. ( Fig. 3 View Fig , 4 View Fig ).

Holotypus: MADAGASCAR. Reg. DIANA [Prov. Antsiranana]: Joffreville, Parc National Montagne d’Ambre , 12°31'02"S 49°10'02"E, 900–1100 m, 11.XI.2006, fl., Ranaivojaona et al. 1599 ( TAN!; iso-: MO!, P!, S [ S15- 48146]!) GoogleMaps   .

Pyrostria ambrensis Atalahy, Rakotonas. & Razafim.   differs from other Malagasy Pyrostria   described by its hairy rusty (in vivo) branches, limbs, petioles, bracts and stipules (vs. glabrous or whitish hairy), by its triangular stipules and filiform at the apex (vs. triangles and acute or obtuse or spathulate stipules at the apex), and its cap-shaped bracts and filiform at the apex (vs. cap-shaped and acute or emarginate at the apex).

Arbuste 1,5– 3 m de haut; écorce grisâtre, lisse; rameaux cylindriques, 1– 2,5 mm de diam., à poils rouille (in vivo). Feuilles à limbes lancéolés, membraneux, 1,7–3,2 × 0,7–1,3 cm, cunéiformes à la base, aigus à l’apex, pubérulents sur les deux faces, verdâtres dessous et dessus (in vivo), nervures médianes peu saillantes, pubescentes sur les deux faces, 3–6 paires de nervures latérales, pubescentes sur les deux faces, nervures tertiaires indistinctes; domaties poilues brunes à l’aisselle de nervures latérales, marges foliaires ciliées; pétioles 2,5–3 mm de long, pubescents rouille (in vivo). Stipules triangulaires, filiformes à l’apex, 4–7 × 0,1–1,5 mm, pubescentes. Inflorescences mâles 2(–3)-flores, bractées pédonculées: pédoncules 1–1,8 mm de long, pubescentes, bractées en forme de capuchon, filiformes à l’apex, 2,5 –6 × 0,8 – 1,2 mm, pubescentes. Fleurs mâles 4– 5-mères, pédicellées; pédicelles 1–1,5 mm de long, glabres. Calices verts (in vivo), tubes 0,2– 0,4 mm de long, glabres, lobes vert clair (in vivo), étroitement triangulaires, inégaux, 0,9–1,8 mm de long, glabres. Corolles blanches (in vivo), glabres, tubes 2,7–3,5 mm de long, hypocrateriformes, lobes 1,7–2 mm de long, triangulaires. Etamines 4–5, anthères oblongues, c. 1 × 0,3–0,6 mm, basifixes, à déhiscence longitudinale, filets c. 0,1 mm de long. Ovaires stériles des fleurs mâles obovoïdes, biloculaires, 1–1,3 × 1–1,2 mm, glabres, à un ovule par locule. Styles stériles des fleurs mâles 2,8–3 mm de long, stigmates ellipsoïdes, 1,4–1,7 × c. 1 mm; disques sub-annulaires. Inflorescences femelles 1-flore. Fleurs femelles 4–5-mères, pédicellées; pédicelles 0,5–1 mm de long, pubescentes. Calices verts (in vivo), tubes 0,2–0,3 mm de long, glabres, lobes triangulaires, 1,2–1,4 mm de long, glabres. Corolles blanches (in vivo), glabres, tubes 2,3–2,9 mm de long, hypocrateriformes, lobes 1,5 –2 mm de long, triangulaires. Etamines stériles des fleurs femelles 4–5, anthères ovoïdes, 0,7–0,9 × 0,3–0,5 mm, basifixes, indéhiscentes, filets c. 0,1 mm de long. Ovaires des fleurs femelles orbiculaires, biloculaires, 1,5–2 × 1,4 –2,1 mm, pubescents, à un ovule par locule. Styles 2,4–3 mm de long, stigmates ellipsoïdes, 1,6–1,8 × 1,4–1,5 mm. Fruits immatures sub-orbiculaires, 5–7 × 6–8 mm, pubérulents, à (1–)2 graines.

Distribution et écologie. – Pyrostria ambrensis   est endémique de la forêt humide du Parc National de la Montagne d’Ambre qui s’étend de 900 à 1100 m d’altitude ( Fig. 2 View Fig ).

Phénologie. – La floraison a lieu entre les mois d’octobre et novembre et la fructification en avril.

Statut de conservation. – La zone d’occurrence (EOO) de cette espèce est estimée à 59 km ² et celle de la zone d’occupation (AOO) à 20 km ². Elle n’est connue que d’une souspopulation représentant une localité qui se trouve dans le Parc National de la Montagne d’Ambre. Aucun indice de pression anthropique de son habitat n’a été observé. Pyrostria ambrensis   doit donc être provisoirement classé comme «Préoccupation mineure» [LC] selon les Critères et les Catégories de la Liste Rouge de l’UICN (UICN, 2012).

des boutons floraux; C. Détail d’une feuille; D. Détail des stipules montrant la face abaxiale et la face adaxiale; E. Paire de bractées (vue latérale); F. Inflorescence mâle; G. Faisceau de 5 lobes du calice d’une fleur mâle; H. Tube corollin d’une fleur mâle sectionné longitudinalement et étalé, montrant la position des étamines, du style et du stigmate; I. Inflorescence femelle; J. Coupe longitudinale de l’ovaire d’une fleur femelle; K. Jeune fruit.

[A–H: Malcomber et al. 1786, TAN; I–J: Bremer et al. 5048, TAN; K: Ranaivojaona et al. 1599,TAN] [Dessins:R.L. Andriamiarisoa]

Rameau avec inflorescences femelles.

[Bremer et al. 5048] [Photo: S. Razafimandimbison]

Note. – L’espèce diffère des autres espèces de Pyrostria   malgaches par ses rameaux, pétioles, limbes, bractées et stipules à poils rouille (in vivo) (vs. rameaux, pétioles, limbes, bractées et stipules glabres ou poilus blanchâtres). Ses stipules sont triangulaires, filiformes à l’apex (vs. stipules triangulaires et aigües ou spatulés à l’apex). Ses bractées sont en forme de capuchon, filiformes à l’apex (vs. bractées en forme de capuchon et aigües ou échancrés à l’apex). L’ovaire et le pédicelle de la fleur femelle sont poilus, tandis que l’ovaire et le pédicelle de la fleur mâle sont glabres (vs. ovaire et le pédicelle des fleurs femelles et mâles glabres).

Spécimens examinés. – MADAGASCAR. Reg. DIANA [Prov. Antsiranana]: PN de la Montagne d’Ambre, 12°34'S 49°08'E, 700 m, 28.I.2017, buds, Atalahy et al. 29 ( MO, S, TAN); GoogleMaps   ibid. loco, piste des Milles Arbres, along the trail from the camp to the Cascade Antomboka, 12°34'S 49°08'E, 5.IV.2008, fr., Bremer et al. 5048 ( S, TAN); GoogleMaps   ibid. loco, 12°23'S 49°11'E, 990–1100 m, 16–20.XI.1992, fl., Malcomber et al. 1786 ( BR, MO, TAN); GoogleMaps   ibid. loco, 12°32'S 49°10'E, 1050 m, 21.X.1988, fl., Miller 3624 ( MO, P, TAN) GoogleMaps   .

TAN

Parc de Tsimbazaza

MO

Missouri Botanical Garden

P

Museum National d' Histoire Naturelle, Paris (MNHN) - Vascular Plants

S

Department of Botany, Swedish Museum of Natural History

BR

Embrapa Agrobiology Diazothrophic Microbial Culture Collection