Cryptopone testacea

Emery, C., 1893, Voyage de M. E. Simon à l'île de Ceylan (janvier - février 1892). 3 e Mémoire. Formicides., Annales de la Société Entomologique de France 62, pp. 239-258: 2-3

publication ID

3767

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/D22F5A31-E31C-846A-3CCC-7CCD6047F505

treatment provided by

Christiana

scientific name

Cryptopone testacea
status

 

3. C. testacea Motsch  HNS  .

- [[ worker ]]. Testacea, pubescens, parce pilosa, subopaca, subtilissima punctata, capite opaco, confertissime punctato, thoracis pone mesonotum angusiati dorso subrecto, metanoto vix depresso, sed modice compresso, postice oblique truncata, pagina declivi nitida, pedunculo superne rotundata, inferius cum processu laminari, abdominis parte posteriore nitida. - Long, circiter 2 1 / 2 mill.

Nawalapitya.

Je crois reconnaitre dans cette Fourmi l'espece dont Motschulskii a decrit la femelle sous le nom de Amblyopone? testacea  HNS  . La tete (fig. 3) est subreclangulaire, a peine plus longue que large, a angles arrondis, tronquee en arriere, tres finement ponctuee et tout a fait mate. Les mandibules luisantes ont quelques points fins et espaces. Le thorax est large par devant, le pronotum et le mesonotum forment ensemble un disque ovale, un peu plus long que large, un peu plus etroit en arriere; lc mesonotum est presque circulaire; le metanotum est tres etroit par devant, la ou il s'unit au mesonotum et s'elargit en arriere, de sorte que le point le plus etroit du corselet correspond a la suture meso-metanotale. Sur le profil, le dos du thorax est a peu pres droit et forme une tres faible marche d'escalier entre le mesonotum et le metanotum, celui-ci etant un peu plus bas que le segment precedent et obliquement tronque en arriere; la face declive est luisante, ses bords fortement arrondis. Le pedicule (fig. 4) a une face anterieure subplane et luisante, le bord dorsal epais, arrondi, la face posterieure convexe; il est muni en dessous d'un relief longitudinal tranchant. L'abdomen parait nettement. tronque par devant, lorsqu'on le regarde par cote, et n'offre en dessous a la base aucune sorte de dent; la ponctuation et la pubescence, qui rendent assez mat le premier segment, s'affaiblissent et deviennent moins serrees sur les derniers qui sont assez luisants.