Leptogenys falcigera

Forel, A., 1891, Histoire naturelle des Hymenopteres. Deuxieme partie: Les Formicides., Histoire Physique, Naturelle et Politique de Madagascar., Paris: L'Imprimerie Nationale, pp. 1-231: 109-111

publication ID

10.5281/zenodo.9896

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/326E8C2C-5DF9-4320-0208-923D87ADBB6C

treatment provided by

Donat

scientific name

Leptogenys falcigera
status

 

1. LEPTOGENYS FALCIGERA  HNS  , Roger.

(Pl. III, fig. 10.)

Leptogenys falcigera, Roger  HNS  , Berliner entomologische Zeitschrift (1861).

[[worker]]. Longueur 7,5 à 8 mill. Le bord antérieur du dessous de la tête (et non de l'épistome, comme le prétend Roger) a de chaque côté, à l'intérieur des articulations des mandibules, une assez large dent un peu courbée. Tête beaucoup plus large devant que derrière et plus large que longue. Yeux situés au quart antérieur des côtés de la tête. Mandibules très étroites, très longues, avec une petite dent étroite à leur bord interne, près de l'extrémité; cette dent est souvent absente ou tombée. Vers leur base, les mandibules sont très brusquement et fortement courbées. Epistome avec une carène aiguë; les deux côtés de la carène sont lisses et luisants. Dos du thorax continu, faiblement convexe d'avant en arrière, sans étranglement, mais avec les sutures fortement marquées. Méso- notum très court, mais aussi large que le métanotum. Face déclive de ce dernier en talus ou en biseau, assez courte, subbordée latéralement, arrondie en haut. N œ ud du pédicule plus large derrière que devant, aussi large que le métathorax, à peine plus haut que long, aussi large que long, arrondi en dessus et sur les côtés, aplati devant et derrière, portant dessous et devant une dent lamelliforme longitudinale. Abdomen allongé avec une petite dent obtuse à l'extrémité antérieure inférieure de sonp remier segment. La partie libre de la lame dorsale du second segment abdominal est échancrée devant. La portion articulaire de cette lame dorsale, devant l'échancrure, n'est pas toujours entièrement cachée par le premier segment et porte au milieu une élévation de couleur brun clair qui forme un cône en relief et dont la pointe est située en arrière et n'atteint pas tout à fait le fond de l'échancrure de la partie libre. Ce cône en relief, qui paraît lisse et luisant à la loupe, montre à un grossissement microscopique suffisant une striation transversale extraordinairement fine et régulière. C'est probablement un instrument de stridulation. Aiguillon très long.

Mandibules lisses et luisantes. Tout le reste du corps, les pattes et les antennes très densément, un peu irrégulièrement et finement ponctués et mats avec un aspect pruineux très marqué. En outre, une ponctuation superposée grossière, régulièrement espacée, superficielle, assez effacée sur l'abdomen, distincte ailleurs. Tout le corps (sauf les mandibules), les pattes et les antennes couverts d'une très fine pubescence d'un gris jaunâtre, tout à fait appliquée, trop peu serrée pour cacher la ponctuation avec laquelle elle produit l'aspect pruineux. Pilosité dressée presque nulle; seulement quelques poils jaunâtres sous le corps et à ses deux extremites.

Entièrement noire ou plutôt d'un gris pruineux. Extrémité de l'abdomen et lisière extrême de chaque segment, tarses, genoux, anneaux fémoraux, funicules, extrémité des mandibules roussâtres; scapes et pattes brunâtres. Lisière antérieure de l'épistome d'un jaune pâle, transparent.

[[male]]. Longueur 6 mill. Mandibules assez courtes, faiblement coudées près de leur base. Leur base est plus ou moins cylindrique; la partie qui suit le coude est aplatie en lame à côtés parallèles et à extrémité arrondie comme un couteau de table. Labre avancé, bilobé. Arêtes frontales presque nulles; aire frontale triangulaire; sillon frontal distinct. Méso- notum avec deux forts sillons convergents. Une petite arête entre la face basale et la face déclive du métanotum. Une petite dent sous le premier segment de l'abdomen. (Les caractères qui précèdent sont probablement génériques.) N œ ud du pédicule arrondi, plus large que long. Densément ponctué et subopaque; sur le métanotum qui est subbordé latéralement, le pédicule et l'abdomen, une ponctuation superposée espacée plus grossiere et très distincte. Le mésonotum a de petites stries rompues çà et là au lieu de points. Quelques rides transversales derrière le métanotum. Pilosité dressée nulle, sauf vers la bouche et à l'extrémité de l'abdomen où elle est assez abondante. Pubescence comme chez la [[worker]]. Noirâtre avec les pattes, les antennes et les mandibules brunâtres; l'extrémité de l'abdomen et des tarses, ainsi que la bouche, testacés. Ailes teintées de brunâtre. Tache marginale grande et brune.

Bois situés sur les bords de l'Ivondronâ, près de Tamatave (Dr Conrad Keller); environs de Tamatave ( Rév. Père Camboué). Reçue de Madagascar par M. André. Ceylan; Sumatra. C'est par erreur que j'avais signalé, dans un précédent travail, les Leptogenys  HNS  récoltées par le Dr C. Keller sous le nom de L. maxillosa  HNS  ; ce sont des L. falcigera  HNS  .