Parateramocerus teko, Mantilleri, 2018

Mantilleri, Antoine, 2018, Brentidae Acratini du massif du Mitaraka, en Guyane: une synthèse des données (Insecta, Coleoptera, Curculionoidea), Zoosystema 40 (15), pp. 375-388 : 380-387

publication ID

https://doi.org/ 10.5252/zoosystema2018v40a15

publication LSID

urn:lsid:zoobank.org:pub:0CEBAA2B-39B5-48BD-89D8-441640A258CB

DOI

https://doi.org/10.5281/zenodo.4330940

persistent identifier

https://treatment.plazi.org/id/EE12A048-B305-4C70-BFB5-9B5576529561

taxon LSID

lsid:zoobank.org:act:EE12A048-B305-4C70-BFB5-9B5576529561

treatment provided by

Felipe

scientific name

Parateramocerus teko
status

n. sp.

Parateramocerus teko n. sp.

( Figs 1C, D View FIG ; 4 View FIG ; 7 View FIG A-C; 9A-D)

urn:lsid:zoobank.org:act:EE12A048-B305-4C70-BFB5-9B5576529561

MATÉRIEL TYPE. — Holotype. ♂, « Guyane française, massif du Mitaraka, c. 2°14’N, 54°27’O, 25.II-26.III.2015; La Planète revisitée, MNHN /PNI Guyane 2015 (APA-973-1); prép. micro. n° AM00359 ; MNHN-EC-EC8342 ». GoogleMaps

Paratypes. 3 ♀, idem holotype, prép. micro.n° AM00358 et AM00405 , MNHN-EC-EC8343, MNHN-EC-EC8344, MNHN-EC-EC8345; 1 ♀, montagne des Chevaux (4°43’N, 52°25’O), 15.II.2009, S. Brûlé, P. GoogleMaps - H. Dalens & E. Poirier leg. (coll. AM); 1 ♀, idem, 28.II.2010 (coll. AM) GoogleMaps .

ÉTYMOLOGIE. — L’épithète spécifique est donnée en référence au peuple Teko, autrefois appelé Émerillons, vivant dans la partie sud de la Guyane ( Camargo 1998). Nom en apposition.

LOCALITÉ- TYPE. — Guyane, massif du Mitaraka, c. 2°14’N, 54°27’O GoogleMaps .

DIAGNOSE. — Élytres vert métallique, pronotum entièrement brun-rouge; tête lisse; scutellum fovéolé; métafémurs pédonculés, aplatis en lame à la base chez le mâle; tegmen à lobes paraméroïdes avec une forte soie apicale; base des coxites élargie en lame aplatie.

DESCRIPTION

Mâle

Mesures. Longueur de l’extrémité du rostre à l’apex des élytres: 16,3 mm; longueur de l’apex du pronotum à l’extrémité des élytres: 10,7 mm; largeur entre les calus huméraux: 1,8 mm. Tout le corps (faces dorsale et ventrale) brun-rouge, sauf le côté des élytres vert métallique ( Fig. 1C View FIG ).

Tête ( Fig. 4A View FIG ). Lisse, non sillonnée, progressivement rétrécie en arrière, à constriction collaire faible, la base non anguleuse; fovéole interoculaire absente. Prorostre égal à 0,62 × la longueur du mésorostre et du métarostre réunis, élargi et échancré à l’apex avec quelques longues soies paramédianes, la base avec un large sillon peu profond, légèrement carénée sur les côtés. Métarostre non sillonné, lisse, légèrement caréné de chaque côté. Longueur des yeux égale à 0,64× celle des tempes. Côtés de la tête ( Fig. 4B View FIG ) sans pores sensoriels; côtés du métarostre avec quelques pores sensoriels peu marqués. Dessous de la tête ( Fig. 4C View FIG ) avec la suture gulaire bien marquée, se terminant en avant par une fovéole post-oculaire médiane; partie antérieure de la tête avec de petits pores sensoriels pubescents, assez nombreux et disposés sans ordre. Dessous du métarostre ( Fig. 4C View FIG ) avec d’abondants petits pores sensoriels pubescents s’étendant jusque sous le mésorostre. Dessous du prorostre sans pores sensoriels, avec une forte carène longitudinale médiane. Articles antennaires 3-8 bien plus longs que larges, un peu élargis à l’apex, à soies apicales fines, éparses ( Fig. 4D View FIG ); antennomères 9-10 subcylindriques, un peu rétrécis à la base et à l’apex, bien plus longs que larges; article 9 égal à 1,35 × la longueur du 8e; article 11 égal à 1,63× la longueur du 9e.

Thorax. Pronotum 2,38× plus long que large, sillonné longitudinalement, non ponctué. Scutellum non inséré entre les élytres à la base, avec une profonde fovéole. Élytres sans fossette ni profonde dépression à la base au niveau de l’insertion sur le mésonotum; base en pente régulière.Stries1-2 marquées,mais la strie 2 n’atteignant pas la base des élytres; stries 3-8 indistinctes; strie 9 bien marquée sur la moitié postérieure, n’atteignant pas la base; strie 10 profonde à la base, disparaissant à l’apex. Apex des élytres ( Fig. 4E, F View FIG ) avec une courte dent aiguë, de section circulaire, non aplatie, formée par les interstries 3, 9 et 10. Prosternellum distinct; suture prosternale visible. Métanépisternes non ponctués. Métasternum lisse, non sillonné, à peine fovéolé en avant des métacoxae. Coxae glabres. Trochanters avec deux soies. Fémurs pédonculés; pro- et mésofémurs avec une dépression longitudinale sur la face externe; métafémurs ( Fig. 4G View FIG ) non déprimés sur les côtés, le pédoncule fortement aplati latéralement, avec des soies raides subspiniformes à la base, en face ventrale. Ensemble des protarses plus long que l’ensemble des métatarses. Premier tarsomère plus long que large, plus court que les tarsomères 2-3 réunis, ces derniers avec une impression sur la face supérieure.

Abdomen ( Fig. 4H View FIG ). Abdomen à sternite III avec quelques fines soies; sternites III-IV lisses, non déprimés; sternites V-VI lisses; sternite VII presque entièrement lisse, pubescent à l’apex. Tergites membraneux clairs. Sternites VIII-IX ( Fig. 7C View FIG ) avec une petite sclérification entre eux. Tegmen ( Fig. 7B View FIG ) à lobes paraméroïdes bien développés, avec une unique forte soie apicale. Pénis ( Fig. 7A View FIG ) faiblement pointu à l’apex, à témones aussi longs que la partie distale. Frena absents. Endophallus avec deux longues baguettes paramédianes, sans sclérite médian ni spicules.

Femelle

Mesures. Longueur de l’extrémité du rostre à l’apex des élytres: 9,8-15,2 mm; longueur de l’apex du pronotum à l’extrémité des élytres: 6,6-10,8 mm; largeur entre les calus huméraux: 1,1-1,7 mm. Coloration comme le mâle ( Fig. 1D View FIG ).

Tête ( Fig. 4I View FIG ). Lisse, non sillonnée, à constriction collaire faible, la base non anguleuse; fovéole interoculaire absente. Prorostre lisse, cylindrique, égal à 2,48-2,67 × la longueur du mésorostre et du métarostre réunis. Métarostre lisse, un peu caréné sur les côtés à très faible sillon longitudinal médian. Longueur des yeux égale à 1,25-1,40× celle des tempes. Côtés de la tête ( Fig. 4J View FIG ) sans pores sensoriels; côtés du métarostre avec quelques pores sensoriels bien visibles. Dessous de la tête ( Fig. 4K View FIG ) avec la suture gulaire bien marquée, se terminant en avant par une fovéole post-oculaire médiane; partie antérieure de la tête et métarostre avec quelques petits pores sensoriels peu distincts atteignant le mésorostre.Articles antennaires 3-8 plus longs que larges, un peu élargis à l’apex, avec quelques fines soies apicales ( Fig. 4L View FIG ); antennomères 9-10 subcylindriques, un peu rétrécis à la base et à l’apex, bien plus longs que larges; article 9 égal à 1,35-1,42 × la longueur du 8e; article 11 égal à 1,47-1,52× la longueur du 9 e.

Thorax. Pronotum et pattes comme le mâle, le pédoncule des métafémurs non aplati ( Fig. 4O View FIG ), avec une dépression longitudinale sur la face externe, les élytres à pointe apicale plus courte ( Fig. 4M, N View FIG ).

Abdomen. Sternites III-VII de l’abdomen ( Fig. 4P View FIG ) comme le mâle, mais le sternite III glabre. Tergite VIII ( Fig. 9B, C View FIG ) avec 10-11 longues dents apicales serrées. Épipleurites VIII ( Fig. 9D View FIG ) avec une grande glande accessoire. Base des coxites ( Fig. 9A View FIG ) nettement élargie. Spermathèque falciforme, sans constrictions à la base. Vagin non sclérifié.

REMARQUES

Par la présence d’une profonde fovéole sur le scutellum, d’élytres vert métallique prolongés par une pointe, et de soies raides un peu épineuses sous le pédoncule des métafémurs, Parateramocerus teko n. sp. se rapproche du clade formé par les genres Parateramocerus , Teramoceroides Mantilleri, 2015 et Teramocerus Schoenherr, 1840 ( Mantilleri 2015c). Elle est rattachée au genre Parateramocerus (peut-être provisoirement) et semble proche de Parateramocerus goianus ( Soares & Dias, 1971) , connu du Brésil (États de Goiás et Mato Grosso) avec lequel elle partage des genitalia mâles très semblables, présentant deux longues baguettes paramédianes au niveau de la partie proximale de l’endophallus et des frena réduits. Elle s’en distingue cependant très nettement par la carène sub-prorostrale très élevée, le rostre nettement moins allongé et les métafémurs du mâle nettement aplatis latéralement en lame à la base. Quant à Parateramocerus rondonianus Mantilleri, 2016 , le mâle présente des soies sur le sternite III, a des témones nettement plus courts que la partie distale du pénis et ne possède pas de longues baguettes paramédianes au niveau de la partie proximale de l’endophallus.

Parateramocerus enervatus (Kleine, 1927) n. comb. ( Figs 2 View FIG ; 5 View FIG ; 7 View FIG D-K; 9E-H)

Proteramocerus enervatus Kleine, 1927a: 449 ; 1927b: 55; 1938: 127. — Blackwelder 1947: 774. — Sforzi & Bartolozzi 2004: 584.

Proteramocerus affinis Soares & Dias, 1971: 49 , n. syn. — Sforzi & Bartolozzi 2004: 582.

MATÉRIEL EXAMINÉ. — Brésil. ♂ lectotype de Proteramocerus enervatus , désigné par Sforzi & Bartolozzi (2004), Para, Bates, felled trees, prép. micro. n°AM-NHM 00015 ( NHM); GoogleMaps ♂ holotype de P. affinis, Tabatinga , Amazonas, Brasil , X.1956, F. M. Oliveira, prép. micro. n°AM-MNRJ 00012 ( MNRJ); GoogleMaps 1 ♀. État d’Amazonas , Fonteboa (2°31’S, 66°06’O), Hahnel, prép. micro. n° AM00398 ( MNHN); GoogleMaps 1♂, État d’Amazonas, H. W. Bates ( MNHN); GoogleMaps 1♀, État d’Amazonas, São Paulo de Olivença (3°27’S, 68°56’O), V-VII.1883, M. de Mathan ( MNHN); GoogleMaps 1 ♀, État d’Amazonas, Tefé (3°21’S, 64°43’O), 1.X.1878 - 31.III.1879, M. de Mathan ( MNHN) GoogleMaps .

Guyane. 1 ♂, massif du Mitaraka (c. 2°14’N, 54°27’O), 12 GoogleMaps -20. VIII.2015; La Planète revisitée, MNHN /PNI Guyane 2015 (APA- 973-1), prép. micro. n° AM00397 ( MNHN); 1 ♀, montagne des Chevaux (4°43’N, 52°25’O), 22.I.2012, S. Brûlé, P. GoogleMaps - H. Dalens & E. Poirier leg. (coll. AM); GoogleMaps 1 ♂, idem, 24.III.2013 (coll. AM). Pérou. 1 ♀, Région de San Martín , Tarapoto (6°29’S, 76°21’O), V-VIII.1886, M. de Mathan ( MNHN) GoogleMaps .

REDESCRIPTION

Mâle

Mesures. Longueur de l’extrémité du rostre à l’apex des élytres: 14,0- 14,7 mm; longueur de l’apex du pronotum à l’extrémité des élytres: 9,2-9,5 mm; largeur entre les calus huméraux: 1,4-1,5 mm. Tout le corps (faces dorsale et ventrale) brunrouge, sauf le côté des élytres gris-vert métallique peu brillant ( Fig. 2 View FIG A-C).

Tête ( Fig. 5A View FIG ). Finement ponctuée, microréticulée, avec de courtes soies, non sillonnée, subcylindrique, à constriction collaire assez nette, la base non anguleuse; fovéole interoculaire distincte. Prorostre égal à 0,56-0,59 × le longueur du métarostre et du mésorostre réunis, échancré et un peu élargi à l’apex, avec des soies paramédianes; base du prorostre non sillonnée mais avec des carènes latérales. Métarostre avec une légère carène médiane peu marquée et deux carènes latérales bien nettes. Longueur des yeux égale à 0,45-0,54× celle des tempes. Côtés de la tête et du métarostre ( Fig. 5B View FIG ) avec des pores sensoriels bien marqués. Dessous de la tête ( Fig. 5C View FIG ) avec la suture gulaire bien marquée, se terminant en avant par une fovéole post-oculaire médiane; présence de nombreux pores sensoriels. Dessous du métarostre ( Fig. 5C View FIG ) avec des pores sensoriels plus ou moins disposés sur deux rangées, à soies courtes, atteignant en avant au maximum le mésorostre. Dessous du prorostre sans pores sensoriels, lisse. Articles antennaires 3-8 plus longs que larges, un peu élargis à l’apex, à soies apicales fines, éparses ( Fig.5D View FIG ); antennomères 9-10 subcylindriques, bien plus longs que larges; article 9 égal à 1,33-1,55× la longueur du 8 e; article 11 égal à 1,46-1,62× la longueur du 9 e.

Thorax. Pronotum 2,20-2,35 × plus long que large, sillonné longitudinalement, microréticulé, finement ponctué et sétulé comme la tête. Scutellum profondément fovéolé, non inséré entre les élytres à la base. Élytres sans fossette ni profonde dépression à la base au niveau de l’insertion sur le mésonotum; base en pente assez raide. Stries 1-2 marquées, mais la strie 2 n’atteignant généralement pas la base des élytres; stries 3-8 peu distinctes, marquées par des lignes de fines ponctuations courtement sétulées; strie 9 bien marquée sur la moitié postérieure, n’atteignant pas la base; strie 10 profonde à la base, disparaissant à l’apex. Apex des élytres ( Fig. 5E, F View FIG ) avec une courte dent aplatie formée par le prolongement des interstries 10 et 11. Prosternellum distinct; suture prosternale visible. Métanépisternes ponctués. Métasternum généralement nettement ponctué sur les côtés, cette ponctuation parfois plus faible; pas de sillon longitudinal médian, légère dépression en avant des métacoxae. Coxae glabres. Trochanters avec une ou deux soies. Fémurs pédonculés, pas fortement aplatis latéralement, non déprimés longitudinalement sur leur face externe, la base des métafémurs ( Fig. 5G View FIG ) avec des soies raides sur la face inférieure. Ensemble des protarses plus long que l’ensemble des métatarses. Premier tarsomère plus long que large, plus court que les tarsomères 2-3 réunis, ces derniers avec une impression sur la face supérieure.

Abdomen ( Fig. 5H View FIG ). Sternites III-IV presque glabres, ponctués sur les côtés, non déprimés; sternites V-VI plus ou moins ponctués; sternite VII ponctué, faiblement pubescent.Tergites membraneux clairs. Sternites VIII-IX ( Fig. 7F, K View FIG ) avec une sclérification triangulaire entre eux. Tegmen ( Fig. 7E, H, J View FIG ) à lobes paraméroïdes peu allongés, avec quelques soies apicales fines, assez courtes. Pénis ( Fig. 7D, G, I View FIG ) arrondi à l’apex, à témones à peu près aussi longs que la partie distale. Frena absents. Endophallus avec deux longues baguettes paramédianes, sans sclérite médian ni spicules.

Femelle Mesures. Longueur de l’extrémité du rostre à l’apex des élytres: 10,7-15,8 mm; longueur de l’apex du pronotum à l’extrémité des élytres: 7,3-10,8 mm; largeur entre les calus huméraux: 1,2-1,7 mm. Coloration comme le mâle ( Fig. 2D View FIG ).

Tête ( Fig. 5I View FIG ). Finement ponctuée, microréticulée, avec de courtes soies, non sillonnée, à constriction collaire assez nette, la base non anguleuse; fovéole interoculaire distincte. Prorostre lisse, cylindrique, égal à 2,66-2,75 × la longueur du mésorostre et du métarostre réunis. Métarostre microréticulé, un peu caréné sur les côtés, non sillonné, parfois la carène médiane visible. Longueur des yeux égale à 0,80-0,85× celle des tempes. Côtés de la tête et du métarostre ( Fig. 5J View FIG ) avec des pores sensoriels. Dessous de la tête avec la suture gulaire bien marquée, se terminant en avant par une fovéole post-oculaire médiane; partie antérieure de la tête et métarostre avec des pores sensoriels atteignant le mésorostre ( Fig. 5K View FIG ). Articles antennaires 3-8 plus longs que larges, un peu élargis à l’apex, avec quelques fines soies apicales ( Fig. 5L View FIG ); antennomères 9-10 subcylindriques, plus longs que larges; article 9 égal à 1,17-1,35 × la longueur du 8 e; article 11 égal à 1,55-1,62 × la longueur du 9 e.

Thorax et pattes ( Fig. 5O View FIG ). Comme le mâle, les élytres à pointe apicale plus réduite ( Fig.5M, N View FIG ), parfois manquante ( Fig. 2D View FIG ).

Abdomen. Sternites III-VII de l’abdomen ( Fig. 5P View FIG ) comme le mâle, un peu moins nettement ponctués.Tergite VIII ( Fig. 9F, G View FIG ) avec 6 ou 7 dents assez larges, émoussées. Épipleurites VIII ( Fig. 9H View FIG ) avec une grande glande accessoire. Base des coxites ( Fig. 9E View FIG ) nettement élargie. Spermathèque falciforme, sans constrictions à la base. Vagin sans sclérification.

REMARQUES

D’après Soares & Dias (1971), Proteramocerus affinis se différencie de Proteramocerus enervatus par l’absence de ponctuations sur le métasternum et l’abdomen, par la tête sans grosses ponctuations sur les côtés et dessous et par la coloration rougeâtre des pattes et de la face ventrale du corps. Les différences de ponctuation du métasternum et de l’abdomen sont en effet bien nettes entre les deux spécimenstypes. Mais l’examen de matériel additionnel montre toute une gamme de variation entre ces deux extrêmes. Quant à la coloration, elle est effectivement un peu plus claire chez l’holotype de P.affinis mais reste très semblable entre les deux spécimens. Le thorax et la tête de l’holotype de P. affinis étant manquants, je n’ai donc pas pu examiner les caractères des pores sensoriels. J’ai en revanche pu effectuer la dissection des genitalia. Ils sont très semblables chez les deux individus ( Fig. 7D, E, G, H View FIG ), en particulier au niveau du pénis et des sclérites proximaux de l’endophallus; le lectotype de Proteramocerus enervatus présente cinq soies à l’apex des lobes paraméroïdes, l’holotype de P. affinis en ayant trois. La dissection d’un autre mâle (préparation microscopique n° AM 00397: Fig. 7 View FIG I-K), supposé appartenir à la même espèce que Proteramocerus enervatus , a révélé un nombre de quatre soies apicales. Ces divers éléments semblent bien montrer qu’il n’y a pas de différence nette entre ces deux taxa et je propose donc la nouvelle synonymie suivante: Proteramocerus affinis Soares & Dias, 1971 , n. syn. de Proteramocerus enervatus Kleine, 1927 .

Pour les mêmes raisons évoquées ci-avant pour Parateramocerus teko n. sp., Proteramocerus enervatus est rattaché au genre Parateramocerus . Ses genitalia mâles, par la conformation des sclérites de l’endophallus, se rapprochent de ceux de P. teko n. sp. et P. goianus ; la forme de la base des coxites, en lame aplatie, est partagée avec P. teko n. sp. et on ne connaît pour l’instant cet état de caractère chez aucun autre Acratini .

Parateramocerus enervatus n. comb. est probablement répandu au moins dans toute la partie nord du bassin Amazonien. Il est cité ici pour la première fois de Guyane et du Pérou.

NHM

United Kingdom, London, The Natural History Museum [formerly British Museum (Natural History)]

MNRJ

Brazil, Rio de Janeiro, Sao Cristovao, Universidade do Rio Janeiro, Museu Nacional

MNHN

Museum National d'Histoire Naturelle

AM

Australian Museum

NHM

University of Nottingham

MNRJ

Museu Nacional/Universidade Federal de Rio de Janeiro

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Coleoptera

Family

Brentidae

Genus

Parateramocerus

Loc

Parateramocerus teko

Mantilleri, Antoine 2018
2018
Loc

Proteramocerus affinis

SFORZI A. & BARTOLOZZI L. 2004: 582
SOARES B. A. M. & DIAS S. M. 1971: 49
1971
Loc

Proteramocerus enervatus

SFORZI A. & BARTOLOZZI L. 2004: 584
BLACKWELDER R. E. 1947: 774
KLEINE R. 1938: 127
KLEINE R. 1927: 449
KLEINE R. 1927: 55
1927