Camponotus darwinii

Forel, A., 1891, Histoire naturelle des Hymenopteres. Deuxieme partie: Les Formicides., Histoire Physique, Naturelle et Politique de Madagascar., Paris: L'Imprimerie Nationale, pp. 1-231: 43-44

publication ID

10.5281/zenodo.9896

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/A4417873-4FD0-515B-91B8-E637401BA588

treatment provided by

Donat

scientific name

Camponotus darwinii
status

 

10. CAMPONOTUS DARWINII  HNS  , Forel.

(Pl. II, fig. 1.)

Camponotus Darwinii  HNS  , Forel, Etudes myrmécologiques en 1886.

Camponotus Darwinii, var. rubropilosus  HNS  , n. var.

[[worker]] Major. Longueur 8 à 9 mill. Tête large de 2,6 mill. et longue (sans les mandibules) de 2,4. Longueur d'une antenne 4,3, d'un tibia posté- rieur 2 à 2,1 mill. Mandibules courtes, épaisses, à bord externe assez fortement courbé, armées de six dents assez courtes, fortement et abondamment ponctuées, très finement ridées entre les points. La plupart des points ne portent pas de poil visible. Epistome peu convexe, non caréné, plus large que haut, un peu élargi en avant, muni d'un lobe antérieur extrêmement court qui est plus ou moins rectangulaire. L'aire frontale est fort petite et n'occupe que le quart à peine du bord postérieur de l'épistome. Arêtes frontales fortement divergentes. Côtés de la tête mé- diocrement convexes; son bord postérieur faiblement concave. Le dos du thorax est assez large et subbordé; le pronotum est assez bordé antérieure- ment et a des angles antéro-latéraux encore plus marqués que chez les espèces suivantes et un peu plus que chez le C. foraminosus  HNS  et ses races (vu de dessus, il est plus ou moins pentagonal). La face basale du méta- notum est moins large que chez les espèces suivantes, bien plus longue que large, un peu convexe d'avant en arrière, un peu plus longue que la lace déclive. Sutures du thorax très marquées. Écaille mince, large, entiere, ovale-arrondie, convexe devant. Abdomen plutôt allongé. Pattes et antennes robustes. Scapes et tibias un peu comprimés, ces derniers arrondis, nullement prismatiques, fournis de quelques piquants au bas de leur bord interne.

Devant de la tête, vertex, occiput et thorax finement réticulés-ponc- tués et mats. Ecaille, abdomen, pattes et scapes finement réticulés-ridés (les premiers en travers) et semi-luisants, sauf le dos assez mat de l'abdomen. Sous l'abdomen, cette sculpture devient faible et très luisante, ainsi que sur les pattes antérieures. Dessous, côtés et coins antérieurs de la tête faiblement réticulés et assez luisants. Sur les pattes, les scapes, les côtés de la tête et les joues, la grosse ponctuation éparse superposée est régulièrement espacée et nette. Sur l'occiput, elle se transforme en grossiers sillons allongés, irréguliers et piligères. Sur le dos du thorax, elle occupe la face antérieure de petites élévations espacées, sur l'abdomen leur face postérieure. Dos de l'abdomen densément, dos du thorax (sauf la face déclive du métanotum) moins densément hérissé de grossieres soies jaunâtres, épaisses, raides, pointues, légèrement incurvées en avant sur le thorax et fortement inclinées en arrière sur l'abdomen. Sur l'abdomen, elles forment une épaisse pelisse qui cache la sculpture. Sur le thorax, elles ne la cachent pas et sont divisées en trois groupes par les sutures. La suture pro-mésonotale est large et luisante; la suture méso-métanotale l'est moins. Quelques soies analogues éparses sur le front, le vertex, l'occiput et le dessous du corps; une couronne autour de l'écaillé. La pubescence couchée est extrêmement courte et très dispersee partout, aussi sur les tibias et les scapes qui n'ont pas de poils dressés.

Entièrement noir. Mandibules et coins antérieurs de la tête rougeâtres. Extrémité des tarses brune.

[[worker]] Minor. Longueur 5 à 6,5 mill. Exactement semblable à la [[worker]] major, à part sa tête plus petite et sa stature plus grêle. La tête est bien plus large derrière que devant; l'épistome, plus convexe, n'a pas non plus de carène; son lobe est rectangulaire-arrondi, très court. Chez un exemplaire du Sud de Madagascar central, la pelisse est d'un jaune blanchâtre. La face basale du métanotum est à peine plus longue que la face déclive.

Centre de Madagascar, récolté par Hildebrandt ( Musée de Berlin).

Cette espèce est très voisine du C. ursus  HNS  , mais plus robuste et bien plus mate. Puis sa forte pelisse abdominale l'en distingue complètement. Chez le C. ursus  HNS  , la pelisse du thorax est plus forte et d'une couleur orange, bien plus vive que chez le C. Darwinii  HNS  . La tête de ce dernier est extrêmement large et courte.

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Hymenoptera

Family

Formicidae

Genus

Camponotus

Loc

Camponotus darwinii

Forel, A. 1891

1891
Loc

Camponotus Darwinii, var. rubropilosus

Forel 1891

1891
Loc

Camponotus Darwinii

Forel 1886

1886