Tetramorium blochmannii, Forel, A., 1887

Forel, A., 1887, Fourmis récoltées à Madagascar, par le Dr. Conrad Keller., Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 7, pp. 381-389: 3-4

publication ID

http://doi.org/ 10.5281/zenodo.11543

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/8ABC3AB8-C772-BB82-7D9C-7A90DBE6A141

treatment provided by

Christiana

scientific name

Tetramorium blochmannii
status

n. sp.

T. blochmannii  HNS  n. sp.

[[ worker ]]. L. 3,5 a 3,6 mill. Extremement rapproche du T. quadrispinosum Emery  HNS  et probablement aussi du T. sericeiventre Emery  HNS  . Il se distingue du T quadrispinosum  HNS  par les caracteres suivants: la tete, excavee derriere, est plus rectangulaire (plus anguleuse), un peu elargie devant, a cotes presque droits. Le metanotum est arme de quatre epines un peu plus longues; les inferieures presque aussi longues que les superieures. La sculpture est entierement differente. La tete, le thorax et le pedicule sont tres grossierement reticules et rides en long; le derriere de la tete, le metanotum et le pedicule seulement reticules; le front seulement strie; entre les epines, le metanotum est cependant lisse en bas et faiblement ride en travers en haut ou il a un canal longitudinal. Outre cette sculpture, les memes parties ont une sculpture superposee finement et densement reticulee qui les rend mates. L'abdomen, surtout devant, est finement et densement reticule, ce qui lui donne un eclat soyeux (strie chez le C. sericeiventre  HNS  ). La grosse sculpture, surtout celle du thorax, est presque aussi grossiere que celle du T. guineense  HNS  , mais ce dernier n'a pas la fine sculpture superposee. Enfin l'occiput est borde posterieurement d'une arete vive qui contourne et depasse de chaque cote les angles posterieurs de la tete. Chez le T. quadrispinosum  HNS  cette arete est moins distincte et surtout moins visible aux angles posterieurs lateraux. D'un rouge brun, avec les pattes et les antennes a peine plus claires et l'abdomen d'un brun marron en partie noiratre. Du reste comme le T. quadrispinosum  HNS  . Il se distigne du T. sericeiventre  HNS  (d'apres la description de ce dernier) par sa taille plus grande, sa sculpture plus grossiere, son abdomen nullement strie, le premier noeud de son pedicule presque deux fois aussi long que large, (presque aussi large que long chez le sericeiventre  HNS  ), par les epines inferieures bien plus longues du metanotum, et surtout par ses aretes frontales qui ne depassent pas en arriere la hauteur des yeux (elles ne forment pas trace de rainure pour les scapes). Yeux situes plutot un peu en avant du milieu des cotes de la tete. Les soies eparses sur le corps sont raides, herissees et obtuses comme chez les Leptothorax  HNS  .

Bois de l'Ivondro, pres de Tamatave, Madagascar (Dr. C. Seller).