Camponotus hova, Forel, 1891

Forel, A., 1891, Histoire naturelle des Hymenopteres. Deuxieme partie: Les Formicides., Histoire Physique, Naturelle et Politique de Madagascar., Paris: L'Imprimerie Nationale, pp. 1-231: 35-36

publication ID

http://doi.org/ 10.5281/zenodo.9896

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/8A8524D2-FC5F-B07A-0B75-96F92D1D1240

treatment provided by

Donat

scientific name

Camponotus hova
status

n. st.

5e RACE: CAMPONOTUS HOVA  HNS  , n. st.

(Pl. I, fig- 5.)

Camponotus hova  HNS  , Forel, Etudes myrmécol. (1879), p. 13 et (1886) p. 20, var.

Cette forme, assez caractéristique, tient du C. maculatus  HNS  i. sp. par sa taille et par divers caractères et du C. Radam œ par plusieurs autres caracteres, mais elle est plus robuste et plus poilue que ces deux races.

[[worker]] Major. Taille du C. maculatus  HNS  i. sp., mais un peu plus robuste. Tête relativement moins grosse que chez les C. Radam œ et C. maculatus  HNS  . Mandibules plus grandes que chez ce dernier, luisantes, à bord externe fortement courbé vers son tiers antérieur Tête moins rétrécie derrière, plus claire, brunâtre et moins mate que chez le C. maculatus  HNS  . Lobe de l'épistome rectangulaire. Thorax d'un brun roussâtre, plus foncé dessus, plus jaunâtre de coté et dessous. Abdomen noirâtre avec le bord des segments jaunâtre et souvent deux taches d'un roux jaunâtre sur chacun des deux ou des trois premiers segments; celles du premier segment sont plus ou moins confluentes. Celles des suivants sont bien plus petites que chez le C. Radam œ, plus ou moins atténuées en arrière, mais plus arrondies que chez le C. maculatus  HNS  i. sp. Pattes et funicules d'un roux jaunâtre; tibias, tarses et scapes d'un brun plus ou moins foncé. Couleurs plus fondues que chez le C. maculatus  HNS  . Plus luisant que le C. maculatus  HNS  et moins que le C. Radam œ. Tibias fort prismatiques (plus que chez le C. maculatus  HNS  i. sp.), avec une faible rangée de petits piquants et de poils très obliques au bord interne. Pilosité d'un brun roussâtre; beaucoup plus abondante et plus longue que chez le C. maculatus  HNS  i. sp. et même que chez le C. Radamae  HNS  œ poils sur les joues; mais pas de poils soulevés sur les scapes ni sur le côté externe des tibias. Il n'existe qu'une apparence de scutellum très court. Ecaille épaisse, arrondie en haut (comme chez le C. maculatus  HNS  i. sp.).

[[worker]] Minor. Tête comme chez le C. maculatus  HNS  i. sp., rétrécie progressivement derrière les yeux, mais toujours concave à son bord postérieur. Epistome subcaréné à lobe rectangulaire-arrondi. Tibias nettement prismatiques . Couleur de la [[worker]] major, mais les nuances sont moins tranchées; en somme, elle est plutôt un peu plus claire, mais toujours roussâtre ou d'un rougeâtre brunâtre, jamais d'un jaune pâle comme chez les C. maculatus  HNS  i. sp. et C. Radamae  HNS  œ

Madagascar (M. Grandidier); Morondava, sur la côte Ouest de Madagascar (M. Grevé). Cette race est très voisine du C. cognatus  HNS  , dont elle diffère par ses taches, sa scuplture plus faible, sa pilosité et le lobe de l'épistome plus court et dont les côtés ne sont pas concaves.

Kingdom

Animalia

Phylum

Arthropoda

Class

Insecta

Order

Hymenoptera

Family

Formicidae

Genus

Camponotus

Loc

Camponotus hova

Forel, A. 1891
1891
Loc

Camponotus hova

Forel 1891
1891