Polyrhachis militaris subsp. bruta, Santschi, F., 1912

Santschi, F., 1912, Fourmis d'Afrique et de Madagascar., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 56, pp. 150-167: 17-18

publication ID

3715

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/74A645CE-0F40-4153-BC7A-3D8095D8D8C4

treatment provided by

Christiana

scientific name

Polyrhachis militaris subsp. bruta
status

n. st.

Polyrhachys militaris F. st. bruta  HNS  n. st.

- [[ queen ]]. Long. 15 - 16 mill. - Noire, mate. Pilosite dressee comme chez militaris  HNS  , un peu plus abondante sur la tete et le gastre. Pubescence plus courte sur le thorax et beaucoup plus longue sur le gastre, ou elle forme une pelisse assez epaisse pour cacher la sculpture soyeuse, gris jaunatre. (Chez militaris  HNS  , au contraire, la pubescence du gastre est bien moins forte que sur le thorax.) Sculpture rugueuse et assez grossiere sur la tete, bien plus fine et ponctuee sur le reste du corps. Tete robuste, large de 3 mill., longue de 3.6 mill., le scape long de 3.9 mill. Thorax pas plus large que la tete. Mesonotum convexe, aussi large que long et assez regulierement arrondi en avant. Ailes enfumees, d'un brun jaunatre dilue, avec les nervures et la tache brune. L'anterieure longue de 17 mill. Les deux faces de l'epinotum aussi longues l'une que l'autre, avec des epines relevees assez fortes. Epines superieures de l'ecaille courtes, seulement un peu plus longues que les laterales, epaisses a la base. Tibias posterieurs longs de 4.5 mill.

Chez la var. scibangentis  HNS  For. et la race striativentris  HNS  Em., la [[ queen ]] a la tete beaucoup plus retrecie, plus etroite que le thorax. Chez militaris  HNS  i. sp., la pubescence est tout autre et la taille plus petite.

Congo, une [[ queen ]], recue de M. Bondroit.