Crematogaster (Acrocoelia) vidua , Santschi, F., 1928

Santschi, F., 1928, Descriptions de nouvelles fourmis éthiopiennes (quatrième note)., Revue de Zoologie et de Botanique Africaines 16, pp. 54-69: 62

publication ID

http://doi.org/ 10.5281/zenodo.18159

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/38E0315C-9826-1429-F2ED-CE76EBBD883B

treatment provided by

Christiana

scientific name

Crematogaster (Acrocoelia) vidua
status

n. sp.

17. — Crematogaster (Acrocoelia) vidua  HNS  n. sp.

[[ worker ]]. — Long. 4 mm. — Noire. Mandibules, antennes, col, articulations du pedoncule et tarses rouge sombre. Extreme bout du gastre jaunatre. Dessus de la tete et face occipitale luisante et presque lisse. Devant et cotes de la tete jusqu'aux cretes frontales finement stries en long. Une fine et dense striation longitudinale sur le dos du thorax dans l'intervalle de laquelle se place une fine ponctuation reticulaire. Sur les cotes du thorax c'est cette ponctuation qui predomine, surtout sur la mesopleure. Le pedoncule est aussi finement ponctue, sauf les angles anterieurs du petiole, et lisse. La moitie inferieure de la face declive de l'epinotum est tres lisse. Le gastre a son brillant attenue par une reticulation microscopique. Seulement quelques longs poils vers la bouche et le bout du gastre. Une pubescence dressee sur la tete, plus oblique sur le gastre et les appendices.

Tete a peine plus large que longue, les cotes assez arques, le bord posterieur droit. Yeux faiblement convexe occupant le troisieme quart des cotes de la tete. Sillon frontal distinct jusqu'a la fossette ocellaire. Cretes frontales tres espacees, paraissant se prolonger jusqu'au niveau du tiers posterieur des yeux. Aire frontale etroite, striee, ses sutures laterales indistinctes, l'anterieure fortement imprimee. Epistome faiblement convexe sauf derriere ou il s'enfonce vers la suture, le centre lisse, les cotes faiblement stries. Mandibules striees. Le scape depasse a peine le bord posterieur de la tete. Articles 3 a 5 du funicule plus larges que longs, les 6 et 7 aussi longs qu'epais. Dernier article de la massue presque aussi long que les deux precedents reunis. Thorax assez svelte. Le pronotum a une bordure laterale distincte mais mousse et un peu relevee qui le rend un peu concave transversalement, mais plus faiblement que chez andrei  HNS  For. Mesonotum carene et plat ou tres faiblement concave devant (concave et sans carene chez andrei  HNS  ), sa face declive peu concave. Sillon metanotal un peu moins profond que chez andrei  HNS  . Face basale de l'epinotum convexe, environ un tiers plus large derriere que longue au milieu, plus etroite que chez andrei  HNS  , passant par une convexite a la face declive. Epines droites, divergentes, longues comme la moitie de l'intervalle de leur base, a peine plus epaisse que chez andrei  HNS  . Petiole comme chez cette derniere mais les cotes et les angles anterieurs plus releves, ce qui rend le disque plus concave. Postpetiole fortement sillonne au milieu. Du reste ressemblant fort a andrei  HNS  dont elle differe surtout par son mesonotum et ses yeux bien plus grands. Se place entre castanea  HNS  et menileki  HNS  For. Cote d'Ivoire: Grand Bassam (H. Mottaz leg.).