Crematogaster (Sphaerocrema) modica , Santschi, F., 1926

Santschi, F., 1926, Description de nouveaux formicides éthiopiens (IIIme partie)., Revue de Zoologie Africaine 13, pp. 207-267: 222-223

publication ID

3617

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/2CD9B899-CCA9-365A-4BFB-DC955800E689

treatment provided by

Christiana

scientific name

Crematogaster (Sphaerocrema) modica
status

n. sp.

Crematogaster (Sphaerocrema) modica  HNS  n. sp. (fig. 2 D).

[[ worker ]], Long: 4,5 mm. D'un rouge plus ou moins sombre, parfois l'epinotum et le pedoncule plus dilues. Funicule, tarses et articulations des pattes roussatres. Gastre noiratre, sa base quelquefois brun roussatre. Tete striee-ridee en long avec les interrides finement reticules et mats. Cette sculpture s'attenue vers le bord posterieur pour s'effacer sur la face occipitale, et, plus ou moins, le long du sulcus frontal et au milieu de l'aire centrale. Dessus du thorax, meso et metapleures reticules ponctues et plus grossierement rides en long que la tete. Les rides s'anastomosent en partie sur le promesonotum. Cotes du pronotum finement reticules et assez luisants. Quelques rides sur le postpetiole. Face declive de l'epinotum, petiole, gastre et pattes lisses et luisants. Quelques poils dresses vers la bouche, les hanches et le bout du gastre. Pubescence moyenne sur la tete et l'abdomen, un peu plus relevee sur les appendices.

Tete rectangulaire, plus large que longue, les cotes convexes, le bord posterieur presque-droit (a peine convexe) et les angles posterieurs arrondis. Yeux convexes, un peu plus grands que le quart des cotes de la tete et places en arriere de leur milieu. Sillon frontal plus accuse vers le vertex. Aire frontale nette, plus longue que large. Epistome moyennement convexe avec le bord anterieur droit. Mandibules striees, etroites, leurs bords terminal oblique, de 3 dents. Le scape depasse d'environ trois fois son epaisseur le bord posterieur de la tete. Articles 2 a 5 du funicule un quart environ plus longs qu'epais, les autres plus longs. Cotes du pronotum bordes et saillants sur les faces laterales. Le devant s'abaisse en s'arrondissant, sans bord net. Pas d'impression mediane sensible sur le disque. Mesonotum un peu plus eleve que le pronotum, le sillon promesonotal assez imprime, mais n'interromp pas les rides qui passent d'un segment a l'autre. Une fine carene longe tout le milieu de sa face basale, la depasse meme. Cette face, assez plane, faiblement bordee, est longue comme deux fois la declive. Celle-ci bordee, parait plus abrupte et plus courte sur le profil. Face basale de l'epinotum trois fois plus large que longue au milieu, convexe en long, plus droite transversalement, sans impression mediane, mais tres echancree derriere de facon que les epines semblent presque se toucher par leur large base. La face declive est plus de trois fois plus longue que le precedente, ses bords tres accuses se continuent avec les epines. Celles-ci, bien divergentes, droites sont tres epaisses dans leur moitie basale, tenues dans l'autre moitie, plus longues que la largeur de la face basale. Le disque du petiole (vu de face) parait un peu plus large que long, ses bords tres arrondis vers le tiers anterieur. Postpetiole sans impression. Gastre assez grand. Voisine de C. rugosa Andre  HNS  , mais celle-ci a le disque du petiole plus regulierement circulaire.

Uganda: pres de Kampala (H. Hargreaves), 3 [[ worker ]] recues de Mr. G. Arnold.