Tetramorium grandinode, Santschi, F., 1913

Santschi, F., 1913, Glanure de fourmis africaines., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 57, pp. 302-314: 7-9

publication ID

3723

persistent identifier

http://treatment.plazi.org/id/0C2D56D0-D569-F912-57BA-A82965F38ECC

treatment provided by

Christiana

scientific name

Tetramorium grandinode
status

n. sp.

Tetramorium grandinode  HNS  n. sp.

— [[ worker ]] Long. 4.5 mill. — Noir. Mandibules, antennes, pattes, petiole du premier article du pedicule et anus roussatres. Milieu des cuisses rembruni. Parfois une partie du 2 e article et de la base du gastre d'un rouge tres sombre. Luisant Fortement et regulierement strie-ride avec le fond des intervalles lisse ou finement reticule par place Gastre lisse avec la base superficiellement reticulee. Stries de la tete disposees en long, celles du dessus divergent vers l'occiput pour s'anastomoser en arriere des yeux avec celles du dessous. Transversales sur le devant du pronotum, les stries deviennent longitudinales sur le reste du thorax, dessinant sur le pronotum des anses concentriques. Face declive lisse avec quelques rides transversales entre les epines. Les deux n oe uds sont transversalement stries en dessus, lisses en dessous. Quelques longues soies rousses autour de la bouche, sous le menton, aux hanches et sous le gastre. Pattes et antennes fournies de poils plus courts assez obliques et assez abondants. Une pubescence tres fine, tres courte et tres clairsemee partout est plus apparente sur le gastre.

Tete carree, aux angles arrondis, aux cotes presque droits, un peu plus etroite en avant. Vertex assez bombe. Aretes frontales tres divergentes, atteignant le milieu de la tete et ne formant qu'un court scrobe pour le tiers basal du scape. Les yeux, grands comme le quart des cotes de la tete, en occupent le milieu et s'allongent en pointe en dessous. Mandibules lisses, avec quelques stries vers leur bord terminal, faiblement et tres espacement ponctuees, armees de 6 dents assez courtes. Epistome peu convexe, a bord anterieur presque droit. Le scape atteint presque le vertex, ' articles 2 a 8 du funicule presque aussi longs que larges. Partie anterieure du pronotum plane, transversalement bordee, avec les epaules fortement saillantes en angle aigu. Reste du pronotum formant avec le mesonotum une convexite reguliere en segment de sphere. Suture mesoepinotale faiblement indiquee. Face basale de l'epinotum horizontale sur le profil, transversalement convexe, non bordee. Epines tres robustes, longues comme les deux tiers de la face basale, assez relevees et divergentes. Face declive concave, avec un tubercule triangulaire a la partie inferieure et une expansion lamellaire de chaque cote de l'insertion du pedicule. Premier n oe ud squamiforme, aussi large que le milieu du thorax, bien plus large que haut, trapezoidal avec un bord superieur transversal plus etroit et des bords lateraux amincis, et obliquant en bas et en dehors. La face posterieure convexe, surtout dans sa partie superieure qui parait horizontale sur le profil. La face anterieure un peu concave de haut en bas et convexe de droite a gauche. Le petiole anterieur est aussi long que la hauteur de l'ecaille avec une tres petite dent en dessous et en avant. Deuxieme n oe ud encore bien plus large que le precedent, plus bas, trois fois et demi aussi large que long, convexe en dessus, les cotes fortement bordes, tranchants et arques, transversal devant et un peu convexe derriere. Un appendice assez epais et place transversalement en dessous Gastre un peu plus du quart plus large que le deuxieme n oe ud, tronque dans la partie qui lui est contigue.

Cap de Bonne-Esperance.

Cette remarquable espece m'a ete envoyee autrefois sous ce nom par M. C. Emery, qui m'a autorise a la decrire, ce dont je le remercie vivement.